szenik Live | Spectacles et concerts à revoir en intégralité

La Reine Lear dans une mise en scène de Christophe Sermet au Théâtre National Wallonie-Bruxelles
Théâtre
La Reine Lear dans une mise en scène de Christophe Sermet au Théâtre National Wallonie-Bruxelles
Théâtre National Wallonie-Bruxelles | 18 janvier 2019

Le comédien et metteur en scène Christophe Sermet, originaire de Berne, met en scène la version contemporaine de La Reine Lear de Tom Lanoye au Théâtre National Wallonie-Bruxelles. Le Roi de Shakespeare se féminise. Il se métamorphose en une mère avide de pouvoir, excessive, exerçant une pression extrême sur ses enfants et dont la tour de verre moderne se fissure de l’intérieur et se brise en mille morceaux. Avec la fabuleuse Anne Benoît !

Magazine

  • szenikmag au cirque avec GWENN BUCZKOWSKI  - trapéziste de la 30ème promotion de l'École du Centre national des arts du cirque (CNAC)
    Portraits / Rencontres
    szenikmag au cirque avec GWENN BUCZKOWSKI - trapéziste de la 30ème promotion de l'École du Centre national des arts du cirque (CNAC)

    szenikmag vous emmène au cirque avec Gwenn Buczkowskitrapéziste (trapèze fixe) de la 30ème promotion du Centre national des arts du cirque (Cnac) à Châlons-en-Champagne.

    Enfant déjà, Gwenn Buczkowski assiste aux spectacles du CNAC. Un jour, elle rencontre Isona Dodero-Segura, trapéziste de la première promotion de cette grande école de cirque, qui lui propose de la former dans une discipline aérienne... Une rencontre-portrait avec la jeune et talentueuse artiste rémoise, aérienne décidément, à l'esprit punk, qui évoque sa passion pour le cirque, ses inspirations, ses endroits préférés à Reims et ses réflexions sur le nouveau cirque

  • zigzag
    Magazine tv locales
    ZigZag Saison 2 – Episode 2 | Chapelier Fou à Metz

    Deuxième étape pour les équipes de ZigZag dans leur voyage culturel dans le grand Est. Pour ce nouveau numéro focus sur Metz et son pôle numérique et créatif avec Chapelier Fou et les créateurs du studio Nice Penguins à Bliida. 

  • REIMS SCENES D\'EUROPE 2019
    Retour sur...
    FESTIVAL REIMS SCÈNES D'EUROPE 2019 : FOCUS SZENIKMAG

    Cette dixième édition du Festival Reims Scènes d'Europe fait la part belle à la jeune garde de la création européenne (théâtre, danse, musique, performances plurielles…) et plus spécialement aux nouvelles scènes espagnoles.
    Du 24 janvier au 7 février 2019, 15 jours de festivités proposées par la Comédie de Reims, le Manège, l'Opéra de Reims, Césaré, le Jardin Parallèle, Nova Villa, la Cartonnerie et le FRAC Champagne-Ardenne. 

Articles récents

  • Théâtre
    Ça Dada
    Strasbourg | Théâtre de Hautepierre - Maillon
     > 

    Alice Laloy nous emmène dans l’univers dada et son absurdité, sa créativité, son énergie bouillonnante. Apparu il y a un peu plus de 100 ans, le mouvement dada s’entendait comme une réponse aux horreurs de la Première Guerre Mondiale. Le mouvement réunissait politique et poésie.

    Aujourd’hui, au regard d’une époque tout autant déséquilibrée, l’équipe artistique en présence fait valser les couleurs et la scène, qu’elle construit et déconstruit. Armés de divers outils, de musique et de paroles, les protagonistes respirent la révolution ; les artistes s’emparent de notre curiosité pour l’emmener dans un merveilleux chaos où souffle le vent d’une exaltante révolte. A cet égard, on vous souhaite une bonne dada, euh, pardon, une bonne soirée !

     

     

    Écriture et mise en scène : Alice Laloy 

    Dramaturgie et collaboration à l’écriture : Emmanuelle Destremau 

    Musique : Éric Recordier 

    Scénographie : Jane Joyet 

    Lumière : Rémi Furrer 

    Costumes : Marion Schmid 

    Chorégraphie : Cécile Laloy 

    Accessoires : Benjamin Hautin, Alice Laloy, Anaïs Guenot 

    Conception et construction machinerie : Davide Cornil, François-Xavier Thien 

    Construction du décor : Ateliers de la Ville de Genève 

    Régie générale et lumière : Julienne Rochereau 

    Régie son : Alice Morillon 

    Régie plateau : Léonard Martin 

    Régie plateau et accessoires : Benjamin Hautin 

    Administration de production et de tournée : Sotira Dhima 

    Distribution : Éric Caruso, Stéphanie Farison, Marion Verstraeten

    Voix : Valérie Schwarcz

     

     

     

    Photo : Les Antliaclastes

  • Théâtre
    Soirée partagée avec Les Objets Volants, Piryokopi & Jonglissimo
    Troyes | Théâtre de la Madeleine

    Le Théâtre de la Madeleine vous invite à une soirée de jonglage et vous fait découvrir trois compagnies splendides !

    Les Objets Volants vous convient à un parcours dans le paysage du jonglage contemporain. Vous aurez un aperçu de la nouvelle création (avec 5 jongleurs) de la compagnie. Vous y verrez du jonglage "multimain" où il vous sera impossible de déterminer avec précision à quel jongleur appartient quelle main !

    Piryokopi est un groupe international de "manipulation graphique". Avec cerceaux et bâtons, les quatre jongleurs vous plongent au coeur de leurs obsessions pour vous faire découvrir une musique visuelle aussi hypnotisante qu'euphorisante.

    Jonglissimo est une compagnie autrichienne connue pour ses records du monde de "passing" (jonglage à plusieurs), mais qui développe aussi une alliance particulière entre jonglage et vidéo. 

    Bonne découverte !

     

    Au programme

    • Les Objets Volants - création 2020

    Direction artistique, mise en scène, conception sonore Denis Paumier 

    Jonglage Daniel Sanchez, Audrey Decaillon, Bastien Dugas, Tristan Curty, Alejandro Escobe

     

    • Piryokopi - Très Très Très

    Auteurs Pich, André Hidalgo, Ryan Mellors, Okotanpé, Yorgos Serafeimidis, Joseph Viatte
    Interprètes / manipulateurs Pich, André Hidalgo, Yorgos Serafeimidis, Joseph Viatte

     

    • Jonglissimo

    Jongleurs Daniel Ledel, Dominik Harant, Manuel Mitasch, Christoph Mitasch

     

     

     

    Photo : Luger

  • Classique
    Der Freischütz
    Strasbourg | Opéra national du Rhin
     > 

    L'opéra de Carl Maria von Weber (1786-1826), eut, dès sa première interprétation en 1821, un retentissement considérable. Expression virtuose des recherches que le compositeur allemand menait pour rompre avec la tradition et les formules anciennes de l'opéra italien, Der Freischütz fut immédiatement fêté comme un évé­nement : la naissance de l'opéra romantique allemand. Par l'importance inédite dévolue à l'orchestre et par la subtilité dramatique avec laquelle se développe l'histoire fantastique de Max, tant Beethoven que Wagner furent tour à tour enthousiasmés. Les metteurs en scène Jossi Wieler et Sergio Morabito interrogent, pour leurs débuts en France, l'arrière-plan idéologique de ce conte qui contient en son centre le pacte diabolique que signe le chasseur Max avec une force surnaturelle et maléfique pour lui assurer non seulement la victoire lors d'un combat de tir mais avant tout la main de la jeune Agathe dont il est éperdument amoureux. À la tête de l'Orchestre symphonique de Mulhouse, Patrick Lange fait, avec cette production, ses débuts à l'Opéra national du Rhin.

     

    Direction musicale Patrick Lange

    Mise en scène, dramaturgie Jossi WielerSergio Morabito

    Décors, costumes Nina von Mechow

    Lumières Voxi Bärenklau

    Orchestre symphonique de Mulhouse

     

    Agathe Lenneke Ruiten

    Aennchen Josefin Feiler

    Max Jussi Myllys

    Kaspar David Steffens

    Kuno Frank van Hove

    Kilian Jean-Christophe Fillol

    Ottokar Ashley David Prewett

    L'Ermite Roman Polisadov

    Chœurs de l'Opéra national du Rhin

     

     

     

    Visuel : Stefan Kranefeld

  • Théâtre
    Kind
    Luxembourg | Grand Théâtre de la Ville de Luxembourg
     + 

    Kind est le troisième volet d’une recherche sur les émotions cachées dans les constellations familiales que Peeping Tom présentera en première mondiale à Luxembourg. La trilogie a débuté en 2014 avec Vader (Père), dirigé par Franck Chartier, suivi par Moeder (Mère) de Gabriela Carrizo en 2016. Pour Kind (Enfant), ils reprennent ensemble la direction artistique.

    Le point de vue de l’enfant constitue la base de la pièce. Les enfants ont toujours été présents dans l’univers de Peeping Tom, mais jamais de façon aussi concrète. Cette fois, les actions sont guidées par la façon dont ils perçoivent le monde, par leurs peurs et leurs désirs.

    Dans Kind, Gabriela Carrizo et Franck Chartier expriment une fascination pour le potentiel expressif et physique des enfants et des adolescents. Ils étudient comment le point de vue d’un enfant change et se développe en grandissant, avec tous les choix, pressions, peurs, doutes et changements physiques associés; comment cela se traduit en gestes et en langage corporel.

    Pour cette création, les chorégraphes ont multiplié les recherches préparatoires approfondies avec des jeunes de milieux et de statuts différents.

    Comme c’était le cas dans Vader et Moeder, ils vont de nouveau faire appel à des figurants locaux, souhaitant travailler avec diverses générations qui se juxtaposent sur scène.

     

     

    Concept & mise en scène Gabriela Carrizo & Franck Chartier

    Création & interprétation Eurudike De Beul, Maria Carolina Vieira, Marie Gyselbrecht, Brandon Lagaert, Hun-Mok Jung, Yi-Chun Liu

    Assistance artistique Lulu Tikovsky

    Composition sonore & arrangements Raphaëlle Latini, Peeping Tom

    Conception lumière Amber Vandenhoeck

    Costumes Peeping Tom

    Conception décors Justine Bougerol, Peeping Tom

    Construction décors KVS-atelier, Peeping Tom

    Direction technique Filip Timmerman

     

     

     

    Photo : Diane Fourdrignier

  • Théâtre
    Pool Position
    Basel | Junges Theater Basel
     > 

    Linus fête ses 18 ans comme il se doit, bruyamment, de manière chaotique et emporté par un enthousiasme partagé avec ses amis. Mais quand il tombe la tête la première dans la piscine et que le piano hors de prix du salon subit aussi les dégâts de la fête, il prend conscience qu’il est temps de se ressaisir. Enfin disons que c’est sa soeur Cora qui le fait arriver à cette conclusion. Les voilà tous les deux, le frère et la soeur, à se demander ce que la vie leur réserve, comment cela va continuer, comment cela doit continuer. Une seule chose est claire : leur avenir les attend hors des murs de ce lieu familier.

    Ici, l’auteur bâlois Lucien Haug entraine les frère et soeur à se poser toutes les questions existentielles qui nous secouent intérieurement. Ecrit tout spécialement pour les comédiens et comédiennes du junges theater basel, son texte est mis en scène par Suna Gürler, de manière très dynamique, comme toujours. Ou comment sauter à pieds joints dans l’océan de l’avenir.

     

     

    Mise en scène : Suna Gürler

    Texte : Lucien Haug

    Scénographie: Ursula Leuenberger

    Son : Manuel Gagneux

    Dramaturgie: Uwe Heinrich

    Assistante régie : Anna Gerber

    Comédiens et comédiennes : Flynn Jost, Rosa-Lin Meessen, Tim Brügger

     

     

     

     

    Photo : junges theater basel

     

  • Classique
    Melodie?
    Basel | Gare du Nord
     + 

    Quel rôle jouent encore les mélodies dans la musique contemporaine ? En 1971 déjà, György Ligeti posait cette question provocante avec le titre de son oeuvre orchestrale Melodien. L‘Ensemble Phoenix part sur ses traces en reprenant le morceau, ainsi que deux oeuvres de Georg Friedrich Haas et Christophe Schiess.

    En choisissant de jouer ces compositeurs, l’ensemble boucle une boucle intéressante.

    Alors que Georg Friedrich Haas, compositeur autrichien, a marqué par la musique suisse, l’appropriation par l’ensemble des oeuvres du compositeur Christophe Schiess, venant lui-même de la ville suisse de Bienne, résulte en un riche échange artistique.

     

     

    Programme :

    György Ligeti (1923–2006): «Melodien» (1971)

    Christophe Schiess (*1974): «Empreintes de temps» (2010)

    Georg Friedrich Haas (*1952): «Ich suchte, aber ich fand ihn nicht.» (1971)

     

    Avec

    Christoph Bösch – Flûte/Piccolo
    Alexander Ott – Haut-bois/Haut-Bois d‘amour
    Toshiko Sakakibara – Clarinette
    Richard Haynes – Clarinette/Clarinette basse
    Lucas Rössner – Basson/Kontraforte
    Povilas Bingelis – Basson
    Aurélien Tschopp – Cor
    Simon Kissling – Cor
    Nenad Markovic – Trompette /Trompette à deux cornets
    Michael Büttler – Trombone
    Antonio Jiménez-Marín – Trombone à deux cornets
    Janne Matias Jakobsson – Tuba
    Daniel Stalder – Percussions
    João Pacheco – Percussions
    Ludovic Van Hellemont – Piano/Celesta/Harmonium
    Friedemann Treiber – Violon
    David Sontòn-Caflisch – Violon
    Alessandro D’Amico – Violon alto
    Stéphanie Meyer – Violoncelle
    Aleksander Gabryś – Contrebasse
    Daniel Sailer – Contrebasse

    Jürg Henneberger – Direction

     

     

     

    Photo : Christian Schnur

     

POLE SUD - EXTRADANSE 2019

EXTRADANSE 2019

Semaine EXTRA 2019

Semaine Extra 2019

Szenik sur facebook

CLUB Szenik
szenik vous offre des invitations pour les spectacles suivants
People what People ?
Danse | Ostwald | 29 mars 2019
Joachim Kühn New Trio
Jazz | Karlsruhe | 31 mars 2019
Granma. Posaunen aus Havanna
Théâtre | Basel | 4 avril 2019
Les géométries du dialogue
Théâtre | Strasbourg | 6 avril 2019
Don Giovanni
Classique | Freiburg | 24 avril 2019
Mamma Mia!
Rock Pop Electro | Baden-Baden | 26 avril 2019
Le fils
Classique | Guebwiller | 27 avril 2019
JAZZFESTIVAL BASEL / Gogo Penguin
Jazz | Basel | 7 mai 2019
AHOII / Impala Ray+Say Yes Dog+...
Rock Pop Electro | Freiburg | 17 mai 2019
AHOII / KID SIMIUS + RIKAS + ILGEN-NUR
Rock Pop Electro | Freiburg | 18 mai 2019
Toutes les invitations

La newsletter bimensuelle

NL Inscription

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer