Le 1er web magazine spectacles | Grand Est transfrontalier
Das 1. webmagazin der darstellenden künste | Grenzüberschreitende Großregion

Tom à la ferme

Michel Marc Bouchard, Max Claessen
Voir les représentations passées  
Alte Feuerwache (Saarbrücken) | 10/11/2018 - 07/06/2019 | 7 rep.
Voir tout 

Le calme de la campagne

Tom à la ferme est une pièce incroyable sur le deuil, la famille et l’homosexualité. Ecrite par le dramaturge canadien Michel Marc Bouchard, elle incite au vivre ensemble, à la concorde et la sincérité. Le message ? Accepte-moi tel que je suis ici et maintenant, et accepte qui je peux aimer.

 

Tom est publicitaire et se rend en province à l’enterrement de son compagnon Guillaume. Détruit de l’intérieur, il arrive dans sa belle famille pour se rendre compte que la mère ne sait rien de l’homosexualité de son fils. Son frère Francis, qui dirige scrupuleusement la vie à la ferme, intime à Tom de garder le silence… par tous les moyens. Au fur et à mesure, Tom détricote la toile du secret tissé par Guillaume et doit supporter la pression du grand frère.

C’est un véritable thriller, où la vérité risque de surgir à chaque phrase. 

Dans cette œuvre, le dramaturge Michel Marc Bouchard montre les risques auxquels s’exposent les homosexuels. Il affirme ici que mentir sur ses sentiments passerait encore avant l’expérience même de l’amour. Il soulève aussi la brutalité qu’ils doivent subir quotidiennement, que ce soit dans la cour d’école, dans la rue ou dans leur propre famille.

Max Claessen s’empare ici des thèmes du deuil et de l’homosexualité, s’atèle à développer cette tension montante, met le feu à cette poudrière où sont assis les personnages, et finit par tout laisser exploser.

Cette pièce, dont Xavier Dolan a fait un film il y a quelques années, est un appel à l’égalité de traitement et au renoncement à la violence. C’est aussi une histoire qui va vous donner froid dans le dos. C’est bouleversant, et, par les temps qui courent, c’est un must.

 

Avec

Christiane Motter, Gintare Parulyte, Konstantin Rommelfangen, Pitt Simon

Max Claessen, mise en scène

Christoph Coburger, musique

 

Coproduction Les Théâtres de la Ville de Luxembourg et Staatstheater Saarbrücken


Tags :théâtre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

S'inscrire à la newsletter bimensuelle

KUMA_Hiwa_k_MannheimKUMA_Hiwa_k_MannheimKUMA_Hiwa_k_Mannheim

Szenik sur facebook