Le 1er web magazine spectacles | Grand Est transfrontalier
Das 1. webmagazin der darstellenden künste | Grenzüberschreitende Großregion

Tess Parks

Voir les représentations passées  

Poupée de sons

La vingtaine tout juste passée, de grands yeux hallucinés et hallucinants, une moue boudeuse, une guitare affûtée et une voix un peu cassée… voilà Tess Parks, Torontoise pour qui la musique est une question de survie.

Cela faisait longtemps qu’on l’attendait. Qui ? Tess Parks. Pourquoi ? À force de croiser moult midinettes se frottant au rock et à la pop, plus ou moins avec brio, il en fallait une qui le fasse avec classe et talent. Cette jeune Canadienne, passionnée de musique, s’est exilée à Londres le temps de graviter dans sa sphère musicale et de repartir pour préparer son album, définitivement bien entourée. Sa voix ? Elle fait inévitablement penser à celle de Mazzy Star, mais sont-elles vraiment comparables ? Pas vraiment, puisque Tess Parks se cache plutôt dans les recoins sombres du rock psychédélique, à la manière d’un Ty Segall. Lenteur, discrétion, mélancolie et sentiments sont ses maîtres-mots, relevés d’une guitare toujours mélodique mais surtout minimaliste. Hors de question d’en faire des tonnes : l’instrumentation est simple et directe, à la manière des grands classiques rock. Son premier album Hot Blood, témoin de cette épure, oscille entre compositions primitives et douces, dévoilant le talent d’une jeune femme qui éclaire en un riff nos perspectives musicales. (C.B.)


Tags :rock

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

S'inscrire à la newsletter bimensuelle

KUMA_Hiwa_k_MannheimKUMA_Hiwa_k_MannheimKUMA_Hiwa_k_Mannheim

Szenik sur facebook