Le 1er web magazine spectacles | Grand Est transfrontalier
Das 1. webmagazin der darstellenden künste | Grenzüberschreitende Großregion

Petruschka / Le Sacre du Printemps

I. Stravinsky, School of Life and Dance, G. Smith
Voir les représentations passées  
Theater Freiburg (Freiburg) | 07/07/2018 - 22/07/2018 | 5 rep.
Voir tout 

A la recherche d’une certaine stabilité

Au Theater Freiburg, Graham Smith et la School of Life and Dance nous emmènent en ballade à travers la vie. Si cela commence dans la joie et les couleurs, le temps apporte son lot d’insécurités et soulève de nombreuses questions : quels sont les outils qu’on donne aux jeunes ? Quel chemin devrions-nous paver pour leur avenir ? Quel est le poids que nous mettons sur leurs épaules ? Voilà un spectacle qui saisit bien l’esprit de son époque.

 

L’enfance est fait de bulles : de bulles de savon, de bulles de chewing-gums, de nos propres bulles, nos imaginaires. Elles pétillent et nous font sourire. Mais en grandissant, elles finissent par éclater, pour laisser place aux déclarations d’impôts, à la crise économique, à l’incertitude. Avec les danseurs de la School of Life and Dance, Graham Smith s’attèle ici à explorer notre peur de la vie.

Dans Petruschka, on commence par plonger dans un univers féérique fait d’orgues de barbarie et de barbe à papa. Un monde où les enfants font ce qu’ils veulent, où c’est eux qui donnent le ton et ne se laissent pas impressionner par des disputes. Mais c’est là qu’évidemment arrivent les mésaventures qui mettent fin à cette vie d’insouciance (un peu à la manière de Momo, de Michael Ende).

La deuxième partie de soirée est consacrée au Sacre du Printemps de Stravinsky. Les adultes y exigent de sacrifier quelqu’un pour assurer l’avenir de la communauté. En cela, les jeunes danseurs interrogent ce que l’on attend d’eux aujourd’hui. Il est vrai qu’aujourd’hui, on se moque de la Génération Y, les traitant d’inconscients ! N’empêche que de plus en plus, ils cherchent simplement un moyen de naviguer à travers les aléas de la vie.

Voilà un spectacle qui nous remet les idées en place à nous, les adultes, et donne aux jeunes la possibilité de s’exprimer. Bravo !

 

 

Illustration : Michael Genter

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

S'inscrire à la newsletter bimensuelle


Szenik sur facebook