Le 1er web magazine spectacles | Grand Est transfrontalier
Das 1. webmagazin der darstellenden künste | Grenzüberschreitende Großregion

Patricia Kopatchinskaja

Orchestre de chambre de Bâle, H. Holliger
Voir les représentations passées  
Martinskirche Basel (Basel) | Le 29/10/2018 à 19h30

Une tragédie peut être tellement mélodieuse

Les symphonies de Schubert ? Hé oui, Mesdames et Messieurs ! Le maître des « Lieders » romantiques a composé des œuvres orchestrales qui n’ont absolument rien à envier à ses morceaux poétiques. L’Orchestre de chambre de Bâle, sous la direction de Heinz Holliger, s’est donné pour mission d’en apporter la preuve dans le cadre de son cycle dédié à Schubert. Y est-il parvenu ? Sans aucun doute ! Lors de cette soirée, l’Orchestre reçoit du renfort de la part de Patricia Kopatchinskaja, une violoniste semblant tout droit sortie d’un autre monde. Cette dernière interprète La lyre d’Orphée, un concerto pour violon hautement dramatique de la compositrice russe Sofia Gubaidulina, et nous fait également découvrir Schubert par la même occasion. À la fin de cette soirée, lorsque l’intensité dramatique mais pleine de poésie du concert retombe, nous rentrons alors chez nous avec des sentiments empreints de ferveur.

 

Au programme
Franz Schubert (1797 – 1828)
Symphonie n°4 en ut mineur D 417, (« Tragique »)
Symphonie n°6 en ut majeur D 589 (« Petite Symphonie en ut majeur »)

Sofia Gubaidulina (*1931)
« La Lyre d’Orphée » pour violons, percussions et orchestre à cordes

 

 

Photo : Marco Borggreve

 

 

  • Rendez-vous sur la page d’accueil de l’Orchestre de chambre de Bâle
  • Introduction au concert à 19h00 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

S'inscrire à la newsletter bimensuelle

KUMA_Hiwa_k_MannheimKUMA_Hiwa_k_MannheimKUMA_Hiwa_k_Mannheim

Szenik sur facebook