Le 1er web magazine spectacles | Grand Est transfrontalier
Das 1. webmagazin der darstellenden künste | Grenzüberschreitende Großregion

D. Colker / Ballet de l’OnR
Voir les représentations passées  
La Filature (Mulhouse) | 06/11/2014 - 08/11/2014 | 3 rep.
Voir tout 
Opéra national du Rhin (Strasbourg) | 20/11/2014 - 24/11/2014 | 5 rep.
Voir tout 
Théâtre Municipal (Colmar) | 29/11/2014 - 30/11/2014 | 2 rep.
Voir tout 

Brut de décoffrage

La célèbre chorégraphe brésilienne Deborah Colker reprend son ballet , créé en 2005, pour les danseurs du Ballet de l’Opéra national du Rhin. Une expérience violemment sensuelle qui interroge la notion de désir.

Ne vous y méprenez pas : « Nó » ici ne signifie pas « non » mais « nœud » en portugais. Des nœuds que Deborah Colker perçoit comme le symbole de la complexité du désir charnel, à la fois chaotique et harmonieux. Poursuivant son exploration de l’âme humaine et du comportement des individus, la chorégraphe née à Rio de Janeiro imaginait il y a quelques années un ballet salué par la critique pour sa puissance créatrice. Il faut dire que depuis la formation de sa compagnie en 1994, Deborah Colker a su développer une danse athlétique, à la hauteur de l’héritage cosmopolite légué par la danse brésilienne.
Dans , les pulsions et répulsions éveillées par le désir sont au cœur d’une chorégraphie bipartite. Baignant dans un érotisme archaïque, les corps se mêlent et se confrontent autour d’un arbre de vie formé de cordes nouées et retombant en pluie. Puis le retour à l’urbain transpose la pièce dans une atmosphère évoquant le Quartier rouge d’Amsterdam et son désir mercantile. Pour sa collaboration avec les danseurs du Ballet de l’Opéra national du Rhin, la chorégraphe amplifie ces jeux de contrastes. Elle présente à Strasbourg, Colmar et Mulhouse une version inédite de son , où l’ardeur et l’animal sont poussés à leur paroxysme. (C.T.)

Photo © Nis&For


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

S'inscrire à la newsletter bimensuelle

KUMA_Hiwa_k_MannheimKUMA_Hiwa_k_MannheimKUMA_Hiwa_k_Mannheim

Szenik sur facebook