Le 1er web magazine spectacles | Grand Est transfrontalier
Das 1. webmagazin der darstellenden künste | Grenzüberschreitende Großregion

Musiques pour le temps présent

Faire découvrir, comprendre et aimer les musiques d’aujourd’hui : Musica poursuit sa mission avec ferveur et une programmation entre terre et ciel.

À Strasbourg, Musica ouvre la saison depuis plus de 20 ans avec un festival à la fois exigeant et accessible. En présentant sa nouvelle programmation, le directeur Jean-Dominique Marco a d’ailleurs réaffirmé cette conviction : « La culture n’est pas qu’une variable d’ajustement mais un rempart à l’ignorance, aux fanatismes de tout bord et un oxygène indispensable à notre société. »
Il a également revendiqué « le droit d’aimer toutes les musiques », manière que cette conviction ne vaut que si elle s’applique à tous. Cette édition 2016 devrait en effet, et on en a fait l’expérience autour de nous, rassembler aussi bien les amateurs de musiques savantes, fidèles de Musica, que les curieux d’expérimentations sonores.
Entre œuvres symphoniques et musique électronique, le programme s’articule cette année autour de 8 axes : Terre et ciel, Musique et cinéma, Opéra en scène opéra filmés, Ambiances électriques, Rock’roll can never die, et comme chaque année, la musique de chambre, les jeunes talents, et un portrait de compositeur, cette année Alberto Posadas. On pourra ainsi entendre les partitions de Pascal Dusapin et Karlheinz Stockhausen, l’opéra Mridida  d’Ahmed Essyad, les jeunes musiciennes du Trio Catch, les sonorités électroacoustiques d’eRikm, les guitares de Rodolphe Burger et Philippe Poirier pour un concert hommage à feu Kat Onoma… On pourra aussi voir le ciné-concert improvisé de 6h par Jean-François Zygel sur le film Les Misérables  de Henri Fescourt ou My Rock, l’histoire du rock revisitée par le chorégraphe Jean-Claude Gallotta.
En tout, 44 propositions et 108 œuvres, moins de spectacles, certes, restriction budgétaire oblige, mais des moments qui s’annoncent néanmoins marquants. Et spaciaux : des références à la musique sacrée au space opera en passant par les monstres sacrés de la musique électrique, l’édition 2016 s’annonce particulièrement planante. (S.D.)

Visuel : Guillaume Barth

Messe pour le temps présent  de Pierre Henry


Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Carreau saison 2019-2020 szenikLe Carreau saison 2019-2020 szenik

AUTOURDEMOI-lemeilleurdespectacles-concerts-regiongrandest-szenik-alsace-reims-nancy-metz-strasbourg-colmar-mulhouse-charleville-thionville-lorraine-moselle-champagne-ardenne-bruxelles-bale-freiburg-karlsruhe-stuttgart-baden-baden-luxembourg-saarbruck

TNS Retour à Reims Saison 2019-2020 szenik TNS Retour à Reims Saison 2019-2020 szenik TNS Retour à Reims Saison 2019-2020 szenik

Szenik sur facebook


POLE-SUD saison 2019-2020 anniversaire szenik POLE-SUD saison 2019-2020 anniversaire szenik POLE-SUD saison 2019-2020 anniversaire szenik

SZENIK SUR INSTAGRAM

Newsletter