Le 1er web magazine spectacles | Grand Est transfrontalier
Das 1. webmagazin der darstellenden künste | Grenzüberschreitende Großregion

Mendelsohns „Elias“

Thomas Hengelbrock, Balthasar-Neumann-Chor
Voir les représentations passées  
Tonhalle Zürich (Zürich) | 06/03/2019 - 08/03/2019 | 3 rep.
Voir tout 

Felix, Elias et Balthazar

Eh non, il ne s’agit pas des prénoms des Rois Mages, mais de trois pionniers de leur époque. Le chœur Balthasar-Neumann chante « Elias » op. 70 de Felix Mendelssohn Bartholdy à la Tonhalle Zürich.

 

Pour le protestant Mendelssohn, s’inspirer de l’Ancien Testament pour écrire Elias était aussi une manière de s’intéresser à la religion juive de ses ancêtres. Mendelssohn, qui avait voyagé dans toute l’Europe, était célèbre pour ses talents de compositeur, de chef d’orchestre, de pianiste et d’organiste. En Angleterre, on parlait même de « Mendelssohn Mania ». Avec Elias, il aurait même « sauvé » le genre de l’oratorio. Mais il est aussi, indiscutablement, l’auteur de nombreux autres chefs-d’œuvre, même s’il est quelque peu tombé dans l’oubli après sa mort, entre autres à cause de ses origines juives, avant d’être réhabilité à la fin du 20e siècle. Ici, le travail artistique du chœur Balthasar-Neumann est une synthèse d’œuvres pionnières et d’œuvres classiques de répertoire. Le jeu des excellents musiciens et musiciennes se base sur une pratique d’interprétation historiquement recherchée. En fonction de leur époque et du contexte historique, les morceaux, du baroque au moderne, sont interprétés par d’authentiques instruments d’époque. Dans Elias, le chœur devient partie intégrante de l’histoire comme peuple d’Israël, prêtres de Baal et chœurs de séraphins, et prend en ce sens une place importante en tant que contrepoint à Elias.

 

 

Tonhalle-Orchester Zürich 

Thomas Hengelbrock Direction musicale

Katharina Konradi Soprano

Marie-Sophie Pollak Soprano

Agnes Kovacs Soprano 

Wiebke Lehmkuhl Alto

Solistes du choeur d’enfants de la Chorakademie Dortmund 

Steve Davislim Ténor 

Michael Nagy Basse 

Balthasar-Neumann-Chor 

 

Photo : Florence Grandidier

  • Introduction dès 18h30 à la Galerie Eva Presenhuber avec Hans-Joachim Hinrichsen
  • Plus d’informations sur le site du Tonhalle-Orchester Zurich

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

S'inscrire à la newsletter bimensuelle


Szenik sur facebook