Le 1er web magazine spectacles | Grand Est transfrontalier
Das 1. webmagazin der darstellenden künste | Grenzüberschreitende Großregion

Märchen im Grand-Hotel

P. Abraham, P. Jordan, L. Koppelmann, S. Hogarth, M. Millard
Voir les représentations passées  
Staatstheater Mainz (Mainz) | 25/11/2018 - 12/06/2019 | 17 rep.
Voir tout 

„Ich geh’ so gern spazieren“ („J’aime tant me promener“)

Une opérette, ça vous dit ? Et une opérette-comédie ? Dans Märchen im Grand-Hotel, Peter Jordan et Leonhard Koppelmann nous emmènent en voyage vers la riviera française. Une histoire magnifique de Paul Abraham à découvrir sur la scène du Staatstheater Mainz !

L’ambiance est agitée dans les couloirs et les salons d’un grand hôtel de luxe. On y rencontre l’infante espagnole Isabella, le Prince de Habsbourg et de Lorraine, Marylou, arrivée tout droit d’Hollywood, et un serveur un peu maladroit du nom d’Albert. Tous sont chamboulés par cette époque agitée et sont nostalgiques du bon vieux temps de la Belle Époque. Alors quand les rêves et l’amour s’en mêlent…
Les opérettes de Paul Abraham sont connues pour leur espièglerie et leur musique savoureuse. Des mélodies classiques s’y mélangent avec des sons jazz, du foxtrott et du tango, et les personnages sont pétris de ce qu’il y a de plus naïf dans notre humanité. C‘est intéressant, quand on sait que cet opérette avait été jouée pour la première fois à Vienne en 1934, à l’heure où les œuvres de son compositeur étaient interdites de représentation dans l’Allemagne nazie. On aperçoit alors dans cette recherche de temps meilleurs une petite étincelle autobiographique…

 

Direction musicale Samuel Hogarth, Michael Millard (05.05, 21.05, 28.05, 06.06)
Mise en scène Peter Jordan, Leonhard Koppelmann
Chorégraphie Bridget Petzold
Scénographie Christoph Schubiger
Costumes Barbara Aigner
Lumières Peter Meier
Vidéo Stefan Bischoff
Dramaturgie Ina Karr, Boris C. Motzki

Avec Jennifer Panara, Lorenz Klee, Johannes Mayer, Anika Baumann, Henner Momann, Murat Yeginer, Daniel Friedl, Michael Dahmen, Nini Stadlmann

Quatuor vocal Agustin Sánchez Arellano, Reiner Weimerich, Dennis Sörös, Dogus Güney

Orchestre Philharmonique de Mainz

 

 

Photo : Andreas Etter

 

  • Plus d’informations sur le site du Staatstheater Mainz
  • Création 2018 
  • Toute première représentation sur une scène allemande

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

S'inscrire à la newsletter bimensuelle

KUMA_Hiwa_k_MannheimKUMA_Hiwa_k_MannheimKUMA_Hiwa_k_Mannheim

Szenik sur facebook