Le 1er web magazine spectacles | Grand Est transfrontalier
Das 1. webmagazin der darstellenden künste | Grenzüberschreitende Großregion

Malandain Ballet Biarritz

Voir les représentations passées  
Oberrheinhalle (Offenburg) | Le 23/10/2016 à 19h00

Élévations

Trois pièces pour une soirée de danse contemporaine où il est question de passion, de puissance et de la fragilité du corps dansant.

S’il ne danse pas de ballets, le Malandain Ballet Biarritz a choisi de placer ce terme au cœur de son nom pour marquer son parti-pris esthétique. Les danseurs sont ainsi tous de formation classique, mais l’expression est clairement contemporaine. Peu importe si le chorégraphe Thierry Malandain choisit une forme abstraite, narrative ou d’inspiration classique : l’humain et son corps sont au cœur du projet de la compagnie.

Nocturnes : En proie à ses états d’âme, Fréderic Chopin traduit dans Les Nocturnes les langueurs de l’amour avec mélancolie. Ce goût du morbide, ce romantisme noir et « gothique » a motivé un rapprochement avec les Danses macabres en vogue à la fin du Moyen Âge, qui symbolisaient le passage du temps et montraient comment la Mort réunit fraternellement les hommes de tous rangs. Nocturnes se présente comme un songe écrasé sous le poids d’une éternelle mélancolie.

Estro : Thierry Malandain s’appuie sur des pages du Stabat Mater et sur l’Estro armonico Op.3 d’Antonio Vivaldi, partition «survitaminée», presque soumise à la tyrannie du toujours plus, d’où la tentation d’appeler ce ballet : est-ce trop ? Il est ici question du désir d’élévation et des efforts à accomplir pour atteindre le sommet, se référant aux mots d’André Lendger : « Il est plus facile aujourd’hui de gravir un sommet de 8000 mètres que de monter de quelques centimètres à l’intérieur de soi. »

Bolero : Dans un espace clos et restreint, douze danseurs évoluent presque sans âme, soumis à la répétition obsédante du thème orchestral de Ravel. Ravel ne faisait pas mystère du caractère « musico-sexuel » de cette graduation orchestrale et de sa conclusion. À cette analogie érotique, Thierry Malandain préfère celle de la liberté conquise pas à pas sur l’enfermement, en relevant le défi de confiner les interprètes dans un espace clos et restreint.


À lire aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AUTOURDEMOI-lemeilleurdespectacles-concerts-regiongrandest-szenik-alsace-reims-nancy-metz-strasbourg-colmar-mulhouse-charleville-thionville-lorraine-moselle-champagne-ardenne-bruxelles-bale-freiburg-karlsruhe-stuttgart-baden-baden-luxembourg-saarbruck

KUMA_Hiwa_k_MannheimKUMA_Hiwa_k_MannheimKUMA_Hiwa_k_Mannheim

Szenik sur facebook


SZENIK SUR INSTAGRAM

S'inscrire à la newsletter bimensuelle