Le 1er web magazine spectacles | Grand Est transfrontalier
Das 1. webmagazin der darstellenden künste | Grenzüberschreitende Großregion

LSD – Mein Sorgenkind (LSD – Mon enfant terrible)

Thom Luz
Voir les représentations passées  
Theater Basel (Basel) | Le 28/04/2016 à 20h00

First Trip

Une série d’heureux hasards, mise en scène par Thom Luz.

Le 16 avril 1943, le chimiste Albert Hofmann met prématurément fin à son travail au laboratoire Sandoz de Bâle, car il est frappé « d’une étrange agitation, accompagnée de légers vertiges ». Lors de la synthétisation d’une substance provenant de l’ergot de seigle, il a probablement involontairement ingéré, une petite dose de diéthylamide de l’acide lysergique. C’est en rentrant chez lui, traversant Bâle à vélo un jour de printemps, qu’a lieu le premier « Trip LSD » au monde. Albert Hofmann, vacillant sur son vélo Villinger, ne comprend plus ce qui l’entoure.

C’est sur ce trajet à vélo, célèbre dans l’histoire de la science, que se concentre la nouvelle pièce du metteur en scène Thom Luz (qu’on avait découvert avec le spectacle When I die). Il ne s’agit pas de retranscrire visuellement ou acoustiquement ces hallucinations, mais plutôt d’utiliser les moyens du théâtre musical pour répondre aux questions que pose cette expérience : comment découvrir la pierre philosophale ? Qu’est-ce que la réalité et pourquoi ? Comment suis-je construit ? Comment remédier à la mélancolie de ceux qui restent sobres ?

Si pour l’inventeur de la psychanalyse Sigmund Freud le rêve était le meilleur chemin vers l’inconscient, la découverte fortuite d’Hofmann constitue, quarante ans plus tard, une voie accès artificielle au moi profond. Des psychonautes et cartographes, des ethnologues de l’âme et des explorateurs échappant à la réalité tentent alors de découvrir comment retrouver son soi, mus par la nostalgie mélancolique. Car l’ergot de seigle est une fleur bleue…
L’équipe experte de Thom Luz tente d’élargir l’espace scénique et se lance dans des expériences visuelles et sonores, au cours desquelles apparaissent une tour génératrice de son, créée la même année que la drogue, un vélo détourné en instrument rythmique, des chants sacrés mexicains ou un microphone doté d’un câble de cinq mètres. La représentation commence à huit heures précises.

 


À lire aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AUTOURDEMOI-lemeilleurdespectacles-concerts-regiongrandest-szenik-alsace-reims-nancy-metz-strasbourg-colmar-mulhouse-charleville-thionville-lorraine-moselle-champagne-ardenne-bruxelles-bale-freiburg-karlsruhe-stuttgart-baden-baden-luxembourg-saarbruck

KUMA_Hiwa_k_MannheimKUMA_Hiwa_k_MannheimKUMA_Hiwa_k_Mannheim

Szenik sur facebook


SZENIK SUR INSTAGRAM

S'inscrire à la newsletter bimensuelle