Le 1er web magazine spectacles | Grand Est transfrontalier
Das 1. webmagazin der darstellenden künste | Grenzüberschreitende Großregion

Les plaisirs de la découverte

R. Ouramdane / P. Jacobsson & T.Caley / Ballet de Lorraine
Voir les représentations passées  
Opéra national de Lorraine (Nancy) | 29/06/2017 - 02/07/2017 | 4 rep.
Voir tout 

Danser la création

Placée sous le signe de l’inattendu et de la nouveauté, la saison du Ballet de Lorraine se clôt avec Les Plaisirs de la Découverte, hommage à création artistique. 

Découvrir, se laisser surprendre, innover, explorer de nouvelles formes, de nouvelles écritures, telle est l’ambition de Petter Jacobsson, chorégraphe et directeur artistique du Ballet de Lorraine. Il avait inauguré sa programmation de la saison 2016-2017 avec Plaisirs inconnus, ballets conçus par cinq chorégraphes qui intervenaient dans le plus strict anonymat laissant libre le spectateur d’identifier qui dansait quoi… Il y avait quelque chose du jeu dans cette démarche, mais aussi de la volonté de tester de nouvelles formes de créativité et d’aiguiser les regards. Les plaisirs de la Découverte s’inscrivent dans le prolongement de ce cycle et le concluent avec une soirée partagée. En première partie, Murmuration de Rachid Ouramdane , directeur du CCN de Grenoble, qui vient pour la première fois à Nancy et en seconde partie, Record of ancient things que signent Petter Jacobsson, le maître des lieux et son complice Thomas Caley. Les trois chorégraphes ont travaillé sur le processus créatif, autrement dit proposent des créations sur la création !
Rachid Ouramdane très impliqué dans les débats qui traversent notre société, interroge l’intelligence collective et ses limites dans ses fameux enchainés à grande vitesse qu’accentue la musique originale de Jean-Baptiste Julien. Jacobsson et Caley, abordent l’espace du théâtre comme celui, très concret, de la création. Les danseurs évoluent dans un théâtre aux coulisses transparentes, métaphore de la rencontre des disciplines et des êtres. A ce stade, tous ceux qui sont présents – y compris les spectateurs – deviennent acteurs de ce qui pourrait tenir d’un impromptu chorégraphique. (C.I.)

Photo © Eric Wurtz


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

S'inscrire à la newsletter bimensuelle


Szenik sur facebook