Le 1er web magazine spectacles | Grand Est transfrontalier
Das 1. webmagazin der darstellenden künste | Grenzüberschreitende Großregion

Les Ombres errantes

Iddo Bar-Shaï, Philippe Beau
Voir les représentations passées  

La musique et son ombre

Le pianiste israëlien Iddo Bar-Shaï, accompagné du spécialiste des ombres chinoises Philippe Beau, revisite le répertoire de Couperin pour un moment de grâce en suspension.

Dans l’intimité de la Nef du couvent des Dominicains de Guebwiller, la musique prend son envol et dépose son empreinte sur d’ancestrales pierres à l’acoustique unique. Cette apparition fugace est l’œuvre du maître en la matière, l’ombromane Philippe Beau, dont les ombres « sculptées » répondent aux partitions pour clavier de Couperin composées au début du XVIIIe siècle. Le toucher raffiné du pianiste Iddo Bar-Shaï semble se fondre idéalement dans l’ensemble onirique, pour un détachement progressif de la réalité entre lumière et obscurité, noir et blanc, son et image. Il aura fallu 8 mois de résidence pour concevoir ces Ombres errantes, un quatre mains singulier tout en contrastes. (C.T)

Photo : Benoît Facchi


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

S'inscrire à la newsletter bimensuelle

KUMA_Hiwa_k_MannheimKUMA_Hiwa_k_MannheimKUMA_Hiwa_k_Mannheim

Szenik sur facebook