Le 1er web magazine spectacles | Grand Est transfrontalier
Das 1. webmagazin der darstellenden künste | Grenzüberschreitende Großregion

Leo hört Rauschen

Voir les représentations passées  
Kohi (Karlsruhe) | Le 21/03/2015 à 21h00

Rock attitude

Un dépouillement musical et des paroles qui claquent comme des slogans : le jeune groupe Leo hört rauschen affiche un radicalisme impressionnant et prometteur.

Originaire de Dresde, Leo hört Rauschen produit une musique rauque, directe, mordante. On oublie les mélodies ou les effets sonores : leur premier album défend le dépouillement musical poussé à l’extrême et livre un mix détonant entre rock indé, wave et punk rock. Mais peut-être qu’à une époque de surinformation, l’approche est particulièrement juste : cristalliser son message jusqu’à le réduire à l’essentiel. Au lieu de paroles, le groupe écrit des slogans, des appels, mais toujours en y ajoutant une bonne dose de poésie. Autre caractéristique : leurs rythmes soulignent toujours leurs paroles. Ainsi, lorsque Wieden chante « Du marschierst, wir marschieren » (« tu marches, nous marchons ») dans le single Gold – une critique de l’industrie musicale – le morceau reproduit un rythme de marche, avec des instruments aussi précis qu’une montre suisse. Quatre ans seulement après sa fondation, Leo hört rauschen prend d’assaut la scène musicale allemande avec son premier album, Modern Modern, qui nous rappelle à la fois Joy Division ou Tocotronic. Que de promesses ! (T.B.)


Tags :rock

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

S'inscrire à la newsletter bimensuelle

KUMA_Hiwa_k_MannheimKUMA_Hiwa_k_MannheimKUMA_Hiwa_k_Mannheim

Szenik sur facebook