Le 1er web magazine spectacles | Grand Est transfrontalier
Das 1. webmagazin der darstellenden künste | Grenzüberschreitende Großregion

La tragédie de Salomé

Andrew Tyson / John Neschling / OPRL
Voir les représentations passées  
Arsenal (Metz) | Le 21/04/2017 à 20h00

Quand Jean-Baptiste perd la tête…

La tragédie de Salomé associe les miroitements de l’Orient à la noirceur du romantisme.

Le ballet de Florent Schmitt (1911), renoue avec la légende biblique de la sensuelle princesse Salomé qui tente de séduire son beau-père Hérode pour obtenir sur un plateau d’argent la tête du prophète Jean-Baptiste, figure de l’histoire chrétienne et musulmane.
Florent Schmitt met en scène l’exécution du prophète dont la princesse Salomé demande la tête après avoir fait tourner celle de son beau-père Hérode.

On poursuit le programme avec la Rhapsodie de Rachmaninov, pour piano et orchestre, avec en soliste le pianiste américain de réputation mondiale Andrew Tyson, salué par The New York Times pour « la passion de ses exécutions » et qualifié de «véritable poète du piano » par la BBC.

L’Orchestre Philharmonique royal de Liège vient délicatement à bout des rythmes barbares et des mélopées lascives de Salomé sous la baguette de John Neschling. Le chef brésilien, habitué des plateaux européens, collabore très régulièrement avec l’OPRL qui a aussi mis au programme le très rare Hamlet de Tchaïkovski.

Orchestre Philharmonique royal de Liège
Direction : John Neschling
Piano : Andrew Tyson

Photo: Andrew Tyson © Andrew Tyson


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

S'inscrire à la newsletter bimensuelle

KUMA_Hiwa_k_MannheimKUMA_Hiwa_k_MannheimKUMA_Hiwa_k_Mannheim

Szenik sur facebook