Le 1er web magazine spectacles | Grand Est transfrontalier
Das 1. webmagazin der darstellenden künste | Grenzüberschreitende Großregion

La résistible ascension d’Arturo Ui

Bertolt Brecht / Robert Gerloff
Voir les représentations passées  
Theater Basel (Basel) | 31/10/2014 - 31/12/2014 | 17 rep.
Voir tout 

Tragi-comédie

Dans la mise en scène de Robert Gerloff, la parabole de Brecht sur le national-socialisme se transforme en comédie policière endiablée dans le Chicago des années trente.

Ce spectacle s’adresse aux amateurs de cinéma : à peine la lumière s’est-elle éteinte que des films défilent sur un écran, des remakes désopilants de classiques comme Psychose, Shining, Scarface ou le mélodrame sur Hitler La Chute. Ce dernier marque la direction que va prendre la soirée, car le film de gangsters que l’on peut voir tout de suite après n’est rien de moins que la parabole de Bertolt Brecht sur le nazisme Der aufhaltsame Aufstieg des Arturo Ui (La résistible ascension de Arturo Ui).
La parabole est facile à comprendre : elle présente Arturo Ui, un gangster brutal et sans scrupules, avec sa cour de malfrats et un peuple apeuré qui, par crainte de représailles, l’élit comme représentant. Le décor que le metteur en scène Robert Gerloff a choisi pour cette histoire de gangster déchaînée et drôle est un grand bar, tel qu’on devait les trouver dans le Chicago des années trente à l’époque d’Al Capone et de ses congénères. Le public est partie intégrante de la mise en scène, assis à des tables où on lui sert des amuse-bouches et des boissons alcoolisées pendant qu’une chanteuse à la voix rauque chante des ballades de jazz.
Puis les choses basculent dans une mise en scène délirante : la tragédie se transforme en comédie, le film en pièce de théâtre, la terreur en farce. Tout se retrouve sens dessus dessous, et c’est l’histoire elle-même qui se retrouve remise en question : aurait-il été possible d’empêcher cette ascension ? (tbr) 

Photo © Judith Schlosser


Tags :Brecht

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

S'inscrire à la newsletter bimensuelle


Szenik sur facebook