Le 1er web magazine spectacles | Grand Est transfrontalier
Das 1. webmagazin der darstellenden künste | Grenzüberschreitende Großregion

Kaléidoscope

Ezio Schiavulli / Bruno Benne
Voir les représentations passées  
Salle Jean-Pierre Ponnelle (Strasbourg) | 09/06/2016 - 10/06/2016 | 2 rep.
Voir tout 
Théâtre de la Sinne (Mulhouse) | 17/06/2016 - 18/06/2016 | 2 rep.
Voir tout 

Formes et mouvements

Avec le Ballet du Rhin, deux chorégraphes mettent en lumière la relation entre normes sociétales et formes chorégraphiques : un kaléidoscope de mouvement.

Le mot kaléidoscope provient du grec et signifie « belles formes à contempler ». C’est aussi la fonction que remplit l’objet du même nom : à travers plusieurs miroirs, la lumière réfléchie rend visibles des formes symétriques et multicolores, qui bougent selon l’inclinaison du kaléidoscope. Le travail d’Ezio Schiavulli et de Bruno Benne dans leurs chorégraphies respectives I-Me and Myself  et Ornements, reprises toutes deux dans un spectacle du Ballet du Rhin, porte justement sur le raccord de ces formes muables et de ces structures. Leurs manières de danser se basent sur celles-ci et rappellent le motif si particulier du kaléidoscope. Dans la première performance, l’accent est porté sur l’individualité, et son évolution dans sa dépendance à la société. Au sol, les corps se meuvent simplement sur des jeux de lumières et de rythme, les isolant par moment, puis les réunissant de nouveau, à l’image… d’un kaléidoscope.
La deuxième partie du spectacle nous plonge dans les conventions d’un autre temps. Sous le siècle de Louis XIV nait la belle danse, qui non seulement normalise le mouvement droit et esthétique, mais condense aussi en soi tous les codes de la société de cour. Elle met au même niveau plaisir et éducation, façonnés par la prestance et l’attitude. Bruno Benne exprime dans une interprétation moderne de cette danse baroque sa fascination et sa vision avant-gardiste du genre, qu’il renouvelle sans en perdre l’essence.
Deux approches du thème des influences sociétales sur le corps et ses mouvements, forment, ensemble, un kaléidoscope chorégraphique. (C.S.)

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

S'inscrire à la newsletter bimensuelle


Szenik sur facebook