Le 1er web magazine spectacles | Grand Est transfrontalier
Das 1. webmagazin der darstellenden künste | Grenzüberschreitende Großregion

Jan Garbarek & The Hilliard Ensemble

Voir les représentations passées  
Basler Münster (Basel) | Le 23/10/2014 à 20h00

Chemins de traverse

Depuis plus de 40 ans, le saxophoniste norvégien Jan Garbarek explore un territoire mouvant : le jazz. Il s’associe à de nombreux artistes de tous horizons, dont le quatuor vocal The Hilliard Ensemble.

L’histoire du jazz se raconte avec ces défricheurs qui ont cherché à éprouver la forme, quitte à ouvrir les horizons du genre au contact d’autres cultures. C’est le cas de Jan Garbarek, ce saxophoniste norvégien, qui a apporté sa contribution à l’évolution du jazz dans les années 70 et 80 grâce au dialogue qu’il a instauré avec les grandes figures des musiques du monde, L. Shankar, Trilok Gurtu, Mari Boine, etc. Sans doute doit-il cet esprit d’ouverture à sa première rencontre avec le jazz, par l’intermédiaire du titre Countdown de John Coltrane qu’il découvre adolescent à la radio et à ce concert auquel il assiste du quartet de Coltrane justement, à Oslo, en 1963. Sa rencontre avec Manfred Eicher, le producteur d’ECM, à la fin des années 60 a été déterminante. Dès ses premiers disques, il a imprimé sa marque au célèbre label allemand, auquel on l’associe autant que Keith Jarrett ou John Surman avec ce reproche qui lui est fait parfois d’installer le jazz dans des pratiques trop ambiantes. Sur plus de 40 ans de productions, en trio, puis en quartet – une formule qui lui convient plus que toute autre –, au saxophone ténor comme instrument de prédilection, mais aussi aux saxophones basse et baryton ou à la flûte, accompagné d’instruments acoustiques tout autant que de synthétiseurs, Garbarek cherche sa voie avec une préoccupation constante pour le son, comme c’est le cas quand il renoue avec la tradition européenne et pousse plus loin ses visées harmoniques propres avec l’Hilliard Ensemble, le célèbre quatuor vocal britannique. Avec ce concert dans le cadre majestueux de la cathédrale de Bâle, ils célèbrent ensemble le 40e anniversaire du Hilliard, qui fait ici ses adieux à la scène, et les 20 ans du premier album de la série Officium, l’un des plus vendus de tout le catalogue du label d’ECM. (E.A.)

Un concert proposé par Offbeat

À voir aussi sur szenik


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

S'inscrire à la newsletter bimensuelle

KUMA_Hiwa_k_MannheimKUMA_Hiwa_k_MannheimKUMA_Hiwa_k_Mannheim

Szenik sur facebook