Le 1er web magazine spectacles | Grand Est transfrontalier
Das 1. webmagazin der darstellenden künste | Grenzüberschreitende Großregion

Dans quel genre de monde avons-nous envie de vivre ?

L’édition 2019 du Festival Passages a convié des artistes d’Afrique et des Caraïbes afin de discuter de toute urgence de l’état actuel de notre monde. Que ce soit par le biais du théâtre, du cirque, de la danse ou encore de la musique, chacun et chacune d’entre eux trépigne d’impatience de partager ses réflexions et d’engager la discussion. Le monde est au centre de la scène et est observé sous toutes ses coutures.

 

« Mais dans quelle époque vivons-nous ? ». Oui, voilà le genre de questions qui nous traverse l’esprit lorsque des présidents ont la langue trop pendue sur Twitter ou que des images d’attentats sont diffusées sur Facebook. Mais plutôt que d’enfouir la tête dans le sable, il est nécessaire de participer au débat public et de l’éclairer, et ce, de différentes manières. Un grand nombre d’artistes internationaux vont ainsi se rencontrer à Metz au mois de mai afin de transformer la scène en autant de lieux de rencontres et de fête.

Toute la ville se métamorphose en un gigantesque théâtre, où politique et société endossent les rôles principaux. Que ce soit dans le film The Congo Tribunal de Milo Rau, dans la performance poétique irakienne La milice de la culture, dans Babel Guyane du Théâtre de l’Entonnoir, basé en Guyane, dans le voyage imaginaire et circassien Ethiopian Dreams du Cirque Abyssinia, dans X-Adra du Libanais Ramzi Choukair, dans le projet théâtral polono-germano-franco-hongrois Pandora’s Box, dans And so you see… de la chorégraphe sud-africaine Robyn Orlin, avec l’Irakien Haythem Abderrazak, dans Aliénation(s) de Françoise Dô, dans l’adaptation du roman Le quatrième mur de Sorj Chalandon, ou encore avec l’artiste-trapéziste Sandra Reichenberger

Le théâtre est-il en mesure de changer le monde ? Autant de spectacles qui peuvent nous inciter à approfondir notre réflexion, à découvrir d’autres expressions et d’autres personnes, à donner un nom aux choses et à trouver en l’art un partenaire de dialogue.
 

Rencontre szenikmag avec Hocine Chabira, directeur du festival.

 

 

Photo : Festival Passages


Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

OPS orchestre philharmonique strasbourg ivresses sonores jean-guihen queyras seznik
KUMA 2019 Inspiration Matisse szenikKUMA 2019 Inspiration Matisse szenikKUMA 2019 Inspiration Matisse szenik

AUTOURDEMOI-lemeilleurdespectacles-concerts-regiongrandest-szenik-alsace-reims-nancy-metz-strasbourg-colmar-mulhouse-charleville-thionville-lorraine-moselle-champagne-ardenne-bruxelles-bale-freiburg-karlsruhe-stuttgart-baden-baden-luxembourg-saarbruck

Triptyque cie gourbi bleu espace 110 illzach szenikTriptyque cie gourbi bleu espace 110 illzach szenikTriptyque cie gourbi bleu espace 110 illzach szenik

Szenik sur facebook


Festival Jazzdor Strasbourg 2019 Jazzpassage szenikFestival Jazzdor Strasbourg 2019 Jazzpassage szenikFestival Jazzdor Strasbourg 2019 Jazzpassage szenik

SZENIK SUR INSTAGRAM

Newsletter