Le 1er web magazine spectacles | Grand Est transfrontalier
Das 1. webmagazin der darstellenden künste | Grenzüberschreitende Großregion

Festival de danse Steps 2018

Voir les représentations passées  
Kaserne (Basel) | Le 21/04/2018 à 20h00

Grease, c’est has been, venez plutôt voir Steps !

Tac ! Tac ! Tac ! Vous entendez ce bruit ? Ce sont les pas de danseurs et chorégraphes uniques, qui s’apprêtent à mettre la Suisse sens-dessus-dessous dans les prochaines semaines. Le festival de danse Steps s’apprête en effet à fêter sa 16e édition en grande pompe, avec Sharon Eyal et Gai Behar, le Nederlands Dans Theater 2, la Belge Cindy Van Acker, Eric Gauthier, des étudiants en danse et beaucoup d’autres. L’ambiance va être à la motivation, la joie, propice aux histoires et à l’imagination, et n’attend plus que votre enthousiasme !

 

La danse, ce sont cinq petites lettres qui rapprochent les gens, des corps qui expriment sentiments et réflexions, et qui font battre les cœurs. Sur scène, que ce soit en groupe ou tout seul, les danseurs donnent de leur personne. Cela demande du courage, de la curiosité, de l’audace.

Cette année, le festival fête ses 30 ans et accueille des compagnies de premier plan et du monde entier, avec l’intention de couper le souffle aux spectateurs suisses, allemands et français. Ici, le maître-mot est courage. Car il en faut bien, quand on s’expose au regard d’une salle pleine. Est-ce pour autant une affaire de « seul contre tous » ? Non, car ce festival est synonyme de sentiment de communauté, d’enrichissement mutuel et de communication.

Le programme est bien rempli et nous évoque un printemps imminent : la compagnie Nederlands Dans Theater 2 est là pour présenter des chorégraphies d’Edward Clug, Sol Leon et Paul Lightfoot, entre autres ; dans Beytna, le Libanais Omar Rajeh invite à un festin interculturel ; Jeon Misook et sa création Bow, c’est une vision bluffante de la Corée du Sud qui nous attend ; Serge Aimé Coulibaly présente trois chorégraphies avec sa compagnie Faso Danse Théâtre ; Crystal Pite a choisi d’analyser le travail émotionnel fait après la mort d’un enfant ; les étudiants de la Manufacture Lausanne et de la Zürcher Hochschule der Künste présentent un spectacle commun et amènent avec eux un vent de fraîcheur. On a rarement eu autant de mal à faire un choix ! C’est comme avec une boîte de chocolat : il faut tenter, expérimenter, profiter. Vous êtes de la partie ? Nous, on n’en peut plus d’attendre !

 

 Invitations offertes aux membres du CLUB SZENIK pour : 
SPEECHLESS VOICES de Cindy van Acker,  le 21 avril à 20h à la Kaserne de Bâle 


Tags :danse - festival

À lire aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AUTOURDEMOI-lemeilleurdespectacles-concerts-regiongrandest-szenik-alsace-reims-nancy-metz-strasbourg-colmar-mulhouse-charleville-thionville-lorraine-moselle-champagne-ardenne-bruxelles-bale-freiburg-karlsruhe-stuttgart-baden-baden-luxembourg-saarbruck

KUMA_Hiwa_k_MannheimKUMA_Hiwa_k_MannheimKUMA_Hiwa_k_Mannheim

Szenik sur facebook


SZENIK SUR INSTAGRAM

S'inscrire à la newsletter bimensuelle