Le 1er web magazine spectacles | Grand Est transfrontalier
Das 1. webmagazin der darstellenden künste | Grenzüberschreitende Großregion

Fatoumata Diawara

Voir les représentations passées  
Le Carreau (Forbach) | Le 24/03/2017 à 20h00
Espace Django (Strasbourg) | Le 25/03/2017 à 20h00
Moods (Zürich) | Le 22/03/2018 à 20h30
Philharmonie (Luxembourg) | Le 23/03/2018 à 20h00
Fort Kléber (Wolfisheim) | Le 28/06/2018 à 20h00
Tollhaus (Karlsruhe) | Le 29/06/2018 à 20h30
Kaserne (Basel) | Le 29/10/2018 à 19h30
Frankfurter Hof (Mainz) | Le 13/12/2018 à 20h00

Un message fort

Fatoumata Diawara, la chanteuse aux tenues chatoyantes, emmène sa guitare électrique et ses sons mélodieux en tournée, pour témoigner du pouvoir de la musique.

 

Avis à tous les amoureux de musique traditionnelle : la musicienne malienne Fatoumata Diawara arrive avec ses chansons chaleureuses mais critiques, pour nous parler de la vie quotidienne dans son pays d’origine, et pour plaider la cause de ceux qui ont besoin d’aide.
Elle aborde chacun de ses concerts avec énergie, passion et engagement. Bien connue depuis longtemps dans le monde de la musique, elle a partagé la scène avec des artistes comme Roberto Fonseca, et a réussi à se rallier un public très large.
Mais ce n’est pas tant par sa joie authentique qu’elle s’est fait une place dans le cœur du public que par sa disposition à traiter de thèmes sérieux, qu’on préfère souvent balayer dans la vie de tous les jours.
Son credo? S’engager pour les droits de l’homme, continuer là où les politiques ont arrêté ou abandonné. Elle a choisi la musique pour se faire entendre. Elle croit au pouvoir unificateur de la musique, elle voit les traces que celle-ci a laissées dans l’histoire de son pays, et veut la transmettre et la mettre à profit, pour offrir un avenir meilleur aux générations futures.
Il y a quelques années, elle avait réuni plusieurs chanteurs maliens pour créer une « chanson pour la paix », Mali-ko (la paix). Aujourd’hui encore, elle en reste très fière. Une artiste pleine d’énergie, qui mérite qu’on la soutienne!

Photo © Francesco Orlandini


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

S'inscrire à la newsletter bimensuelle


Szenik sur facebook