Le 1er web magazine spectacles | Grand Est transfrontalier
Das 1. webmagazin der darstellenden künste | Grenzüberschreitende Großregion

Das Rheingold

Richard Wagner / David Hermann
Voir les représentations passées  
Badisches Staatstheater (Karlsruhe) | 30/09/2016 - 17/05/2017 | 9 rep.
Voir tout 

Opéra majeur

Des demi-dieux, des Filles du Rhin, un conflit entre nains et géants… David Hermann met en scène la première partie du Nibelungenring (L’anneau du Nibelung) de Wagner au Badisches Staatstheater Karlsruhe. 

Le Staatstheater réouvre sa saison avec un nouveau Ring des Nibelungen (l’Anneau du Nibelung). L’œuvre complète de Wagner, composée de quatre parties, est l’une des plus importantes de tous les temps et représente un véritable challenge de mise en scène pour les théâtres. Dès le prélude mystérieux Rheingold (L’Or du Rhin), Wagner développe non seulement les célèbres leitmotivs de la tétralogie, mais aussi des thèmes comme l’ascension et la chute, l’ambition, l’avidité ou la médiocrité, l’amour ou  la déception.

La mise en scène sera portée par David Hermann, qui a déjà travaillé pour de grandes maisons comme l’Opéra de Berlin, le Teatro Real à Madrid ou encore l’Opéra de Zürich. Au Badisches Staatstheater, il a déjà proposé des mises en scène visuellement très fortes avec Die Meistersänger von Nürnberg et Boris Godounov. Les dieux et demi-dieux sont ici commandés par Renatus Meszar dans le rôle de Wotan, qu’on a déjà vu en Hans Sachs dans les Meistersänger et Amfortas dans Parsifal, deux personnages et deux rôles très différents.

DANS LES ARCHIVES DE SZENIK


À lire aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AUTOURDEMOI-lemeilleurdespectacles-concerts-regiongrandest-szenik-alsace-reims-nancy-metz-strasbourg-colmar-mulhouse-charleville-thionville-lorraine-moselle-champagne-ardenne-bruxelles-bale-freiburg-karlsruhe-stuttgart-baden-baden-luxembourg-saarbruck

KUMA_Hiwa_k_MannheimKUMA_Hiwa_k_MannheimKUMA_Hiwa_k_Mannheim

Szenik sur facebook


SZENIK SUR INSTAGRAM

S'inscrire à la newsletter bimensuelle