Le 1er web magazine spectacles | Grand Est transfrontalier
Das 1. webmagazin der darstellenden künste | Grenzüberschreitende Großregion

Clôture de l’amour

Pascal Rambert
Voir les représentations passées  
TNS (Strasbourg) | 15/09/2015 - 27/09/2015 | 11 rep.
Voir tout 

Pour en finir

Couronné de plusieurs prix, Clôture de l’amour de Pascal Rambert, interprété par Stanislas Nordey et Audrey Bonnet, s’emploie à éreinter l’amour par la langue. 

Lui, elle. Stan et Audrey. Se faisant face dans un espace nu, sorte de vague gymnase, le duo va se parler. Pour autant, cela n’a rien d’un dialogue. Ce sont deux monologues, l’un à la suite de l’autre, deux puits de paroles sans fond, tentative d’écluser tout ce qu’il y aurait à dire sur eux, leur relation, avec l’espoir de la clore ainsi. Travaillant l’image de la fin de l’amour à travers l’épuisement de la langue, l’auteur et metteur en scène Pascal Rambert conçoit avec Clôture de l’amour un théâtre du dispositif. Dispositif littéraire, à travers deux longues logorrhées aux répétitions incessantes. Dispositif d’interprétation, les comédiens offrant un jeu statique et nerveux. Dispositif scénique, l’espace clinique accentuant la tension et le souci d’éreintement revendiqué par Pascal Rambert.
En accueillant Clôture de l’amour, le TNS ouvre ainsi sa saison avec deux de ses artistes associés – la comédienne Audrey Bonnet et l’auteur-metteur en scène Pascal Rambert – et son directeur, Stanislas Nordey, qui invite ainsi le public strasbourgeois à le découvrir en tant qu’acteur. (C.C.)

Photo : Marc Domage


À lire aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AUTOURDEMOI-lemeilleurdespectacles-concerts-regiongrandest-szenik-alsace-reims-nancy-metz-strasbourg-colmar-mulhouse-charleville-thionville-lorraine-moselle-champagne-ardenne-bruxelles-bale-freiburg-karlsruhe-stuttgart-baden-baden-luxembourg-saarbruck

KUMA_Hiwa_k_MannheimKUMA_Hiwa_k_MannheimKUMA_Hiwa_k_Mannheim

Szenik sur facebook


SZENIK SUR INSTAGRAM

S'inscrire à la newsletter bimensuelle