Tarkovski, le corps du poète
Informations pratiques

Création du TNS

Toutes les dates et lieux de représentation

Tous les spectacles à :
Strasbourg - Espace Grüber
www.tns.fr
Comment s'y rendre ?

Reims - Comédie de Reims
www.lacomediedereims.fr
Renseignements : +33 (0) 326 48 49 10
Comment s'y rendre ?

Tarkovski, le corps du poète

Simon Delétang
Du 19 au 29 septembre 2017 | 10 rep. | Strasbourg | Espace Grüber
| 20:30 | Reims | Comédie de Reims

Laissez-moi travailler !

Andreï Tarkovski a connu les honneurs et la gloire à l’étranger, mais fût mis à l’écart dans son pays.

 

 

C’était une bête de travail. Un réalisateur qui mettait les mains dans le cambouis, qui se battait contre la bureaucratie d’un système régi par une main de fer. Un homme qui rêvait d’une datcha en-dehors de Moscou. C’était Andreï Tarkovski (1932-1986). Pour ses films, comme Andreï Roublev, Solaris, Le Miroir ou Stalker, il fut couronné par de nombreux prix. Mais en Russie soviétique, c’était autre chose. Son quotidien, c’était les formulaires de subvention, une bataille constante, la nécessité de se justifier… C’était recevoir des listes entières du gouvernement de choses à modifier dans ses films, et essuyer de nombreux refus. Il s’est accroché, il a continué à travailler, à mettre en place des projets, à se plonger dans la littérature et surtout, s’est appliqué à ne jamais abandonner.

Il voulait toujours être occupé, actif. Dans ses journaux intimes, il couche par écrit ses idées, son pays, sa famille, son environnement. Son soutien, c’était sa seconde femme, Larissa. Mais chaque défaite, chaque rejet des autorités lui pesait un peu plus sur les épaules. C’est alors qu’il partit de Russie en 1983 et dût abandonner sa famille.

Aujourd’hui, Simon Delétang s’intéresse à l'homme Tarkovski. Qui il était. Il l’habille de paroles critiques, de mots personnels. A travers ses films et autres enregistrements, un personnage se dessine, un homme qui regardait le monde avec sensibilité et un regard acéré. Un artiste qui racontait l’histoire d’un pays entier à travers le portrait d’un seul Homme. Venez le rencontrer, venez vous faire une idée de cet artiste.

 

Julien Gaillard, Texte original

Extraits de textes d‘Antoine de Baecque et d‘Andreï Tarkovski

Simon Delétang, Mise en scène

 

Avec

Hélène Alexandridis

Thierry Gibault

Stanislas Nordey

Pauline Panassenko

Jean-Yves Ruf

 

 Photo : Jean-Louis Fernandez

Commentaires (0)
Aucun commentaire pour cet évènement pour le moment. Soyez le premier à poster votre avis.
Tous les commentaires sur ce spectacle
Connectez-vous pour participer aux commentaires

La newsletter bimensuelle

NL Inscription

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Szenik sur facebook

CLUB Szenik
szenik vous offre des invitations pour les spectacles suivants
Mighty Oaks
Rock Pop Electro | Strasbourg | 2 décembre 2017
Moya Brennan
Rock Pop Electro | Karlsruhe | 3 décembre 2017
Adieu ma bien-aimée
Théâtre | Strasbourg | 5 décembre 2017
Teesy
Rock Pop Electro | Karlsruhe | 6 décembre 2017
Le cercle de craie caucasien
Théâtre | Strasbourg | 6 décembre 2017
Händel küsst Fagioli
Classique | Liestal | 8 décembre 2017
Zvizdal [Tchernobyl – si loin si proche]
Théâtre | Strasbourg | 9 décembre 2017
Zvizdal [Tchernobyl – si loin si proche]
Théâtre | Strasbourg | 9 décembre 2017
Juliette Armanet
Rock Pop Electro | Strasbourg | 12 décembre 2017
Hotel Paradiso
Théâtre | Lörrach | 30 décembre 2017
Toutes les invitations