Girls in Hawaii

04 décembre 2017 | 05 décembre 2017 | Bruxelles | Ancienne Belgique
| 20:00 | Strasbourg | La Laiterie
| 20:00 | Liège | Manège de la Caserne Fonck
| 20:30 | Louvain-la-Neuve | La Ferme du Biéreau
| 20:00 | Leuven | Het Depot
| 20:00 | Esch-sur-Alzette | Rockhal
| 20:00 | Charleroi | Eden
| 20:30 | Nancy | L'Autre Canal
| 20:30 | Dour | Dour Festival
| 21:15 | Spa | Les Francofolies de Spa

La Belgique qu’on aime !

Que serait la scène musicale belge sans ces messieurs du groupe Girls in Hawaii ? Ils sont en tournée dans toute l’Europe depuis le début de l’automne avec leur nouvel album Nocturne et on est conquis par leur électro douce et leurs sons mélodieux.


Écoutez-les en fermant les yeux : on croirait entendre du Radiohead. Mais non, ce sont bien les belges de Girls in Hawaii, qui avec leur son indie-pop mélancolique et leur électro légère parviennent à arriver à la cheville du groupe anglais soi-disant inatteignable. Et cela fait déjà 15 ans qu’ils sévissent ! Leurs nouvelles compositions sont un beau camaïeu automnal : on retrouve d’une part leurs harmonies habituelles et apaisantes, qui chatouillent notre sensibilité. Mais d’autres morceaux plus dynamiques surgissent aussi ça et là, qui nous font automatiquement taper du pied. En plus, les musiciens s’essayent cette fois à exprimer leurs opinions et leur vision du monde actuel. Et ça prend bien !


Photo : Olivier Donnet

Mots clés : concert
Pour en savoir plus




Bonus

This light

Commentaires (0)
Aucun commentaire pour cet évènement pour le moment. Soyez le premier à poster votre avis.
Tous les commentaires sur ce spectacle
Connectez-vous pour participer aux commentaires

GRANDE FÊTE DES ZONES ZUMIDES 2018

La newsletter bimensuelle

NL Inscription

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Szenik sur facebook

CLUB Szenik
szenik vous offre des invitations pour les spectacles suivants
Festival international de musique de Wissembourg
Classique | Wissembourg | 2 septembre 2018