670-festival-ecolesdepassages2018-szenik
Magazine | Retour sur...

Focus szenikmag sur le Festival Les Écoles de Passages 2018 à Metz

Une année sur deux, les années impaires, le Festival Passages à Metz se consacre aux écoles de théâtre et devient le Festival des Écoles de Passages, festival international de la jeune création. Cette année il a accueilli des spectacles présentés par les promotions sortantes des grandes écoles de spectacles de la Région Grand Est : le Centre National du Cirque à Châlons, l'École du TNS à Strasbourg, l'Ecole supérieure des arts de la Marionnette à Charleville-Mézières, le Conservatoire du Grand Est à Nancy, ainsi que mais aussi des invités venus de Russie, de Tunisie ou du Burkina Faso. 

 

Au milieu du campus universitaire de Metz, à deux pas du centre-ville, sur la belle et boisée Île du Saulcy, le Festival Les Écoles de Passages installe son campement au sein de l'Espace Bernard-Marie Kolès Theâtre du Saulcy, un chapiteau et un bâtiment normalement utilisé par les étudiants internationaux. Une semaine durant la scénographie extérieure rappelle de façon ludique et conviviale l'enfance et le temps de la récréation.

 

Si l'ambiance est détendue, accueillante et chaleureuse, point de récréation. Toutes les compagnies se retrouvent pour présenter leurs spectacles. Après les répétitions et les représentations, tout le monde profite de cette parenthèse festivalière pour partager ses expériences de théâtre avec les autres compagnies et avec le public. 

 

Une partie de l'équipe s'est rendue au festival du 5 au 7 juin 2018 pour une série d'entretiens et de reportages. Comme toujours, ces vidéos du focus szenikmag ont été diffusées sur nos réseaux sociaux (page Facebook, Instagram et Twitter) afin de partager les impressions et les rencontres le plus rapidmeent possible avec les festivaliers et les internautes, et faire vivre l'événement de l'intérieur. Vous retrouverez ci-dessous l'intégralité de ces rencontres et un résumé de commentaires enthousiastes, tant sur la qualité des spectacles vus que sur l'ambiance du festival. Une parenthèse des plus stimulantes que ce festival des Écoles de Passges 2018 !! Big up aux jeunes artistes, à l'équipe artistique du festival ainsi qu'à toute l'équipe technique et aux bénévoles !!

 

Mardi 5 juin 2018

 

Ce qui nous frappe d'emblée à peine arrivés, c'est l'accueil de l'équipe. Tout est fait pour vous sentir bien. L'endroit est habité, alors que le festival n'a connu que son premier week-end et que celui se déroulait à quelques km de là, à Montigny-Les-Metz, où Cirk’Éole et Passages accueillaient "L'Atelier 29" , le spectacle de la promotion sortante du Centre national du Cirque. Trois représentations à guichets fermés. Comme d'ailleurs les autres représentations pendant notre séjour et après.

Visiblement le public répond à l'invitation et comme nous est heureux de voir les spectacles proposés par les nouvelles générations de théâtre, du cirque et de la marionnette contemporaine.

Premier rendez-vous de notre focus : Hocine Chabira, directeur des Festivals Passages et Les Écoles de Passages. 

 

 

Sur l’Île du Saulcy, le site du Festival Passages, tout respire le théâtre. Ici, la compagnie "L’École de l’acteur" fondée au sein du Théâtre National Tunisien, une des trois écoles internationales invitées, répète "à l’italienne" la pièce "Les enfants perdus", mise en scène par Aymen Mejri. Avec : Hamza Ouertatani, Imen Manaï, Imen Ghazouani, Mihoub Noureddine et Rached Errachdi.

La pièce sera présentée deux soirs de suite devant une salle comble. Peu de dire que nous avons été enthousiasmé par cette pièce et ses interpètes. Nous y reviendrons un peu plus tard. Pour l'heure, au frais et à l'ombre des grands arbres du parc, c'est l'heure des répétions.

 

 

En début de soirée, le site s'anime. Les spectateurs arrivent très nombreux pour la  représentation de "Love and money" de Dennis Kelly, mis en scène par Guillaume Cabrera.

Une pièce coup de poing, vertige de manipulation et de cynisme, sur fond de solitude dévastatrice, écrite par l’auteur de la série "Utopia". 
Belle représentation proposée par la toute jeune Compagnie LOGOS , composée de comédien.ne.s, Otilly Belcour, Lucas Blin, Morgane Deman, Sébastien Poirot, et d’un metteur, sortants ou encore inscrits au Conservatoire régional du Grand Nancy.

L'accueil du public au moment des saluts se passe de commentaires.

 

 

Rencontre avec Guillaume Cabrera, metteur en scène de la pièce "Love and money" de Dennis Kelly (Compagnie LOGOS / Nancy).

 

 

Mercredi 6 juin 2018

 

En revenant dans la matinée sur le site, après une courte nuit de sommeil, nous assistons à l'improviste à un moment qui reflète l'esprit du festival : une histoire de fraternité internationale et de partage. 

Une partie de l’équipe de l’École supérieure de théâtre de l’Espace Culturel Gambidi à Ouagadougou / CFRAV, qui présente deux pièces en début et à la fin du festival, et Hocine Chabira, directeur de Passages. 

 

 

Dans l'après-midi, rendez-vous est pris pour assister à une répétition de "Musique de tables"  de et d'après Thierry De Mey. Un fascinant, troublant et excellent spectacle proposé par Éléonore Auzou-Connes, Emma Liégeois et Romain Pageard, issus du groupe 42 de l’École du TNS / Théâtre National de Strasbourg

 

Parmi les trois grande écoles de théâtre de la Région Grand Est présentes à l'édition 2018 du Festival Passages / Les Écoles de Passages, retrouvons aujourd'hui celle du TNS-Théâtre National de Strasbourg. En l'occurrence trois comédien.ne.s issu.e.s du Groupe 42. Retenez bien leurs noms : Eléonore Auzou-Connes, Emma Liégeois et Romain Pageard

Pour qui les a vus dans le magnifique "Radeau de la Méduse" de Thomas Jolly, nous étions sûrs de les retouver souvent sur les scènes ! Nous l'espérions fortement du moins, tant il y a d'incertitudes dans une carrière artistique... Pour l'heure, ce n'est pas leur cas, tant mieux.

En parralèle de leurs projets individuels, ils présentent actuellement en tournée "Musique de tables" d'après la partition originale de Thierry De Mey. Un spectacle musical et théâtral extrêmement réussi et stimulant. Au-delà de leur virtuosité, ils apportent la suggestion théâtrale propice à un nombre infini de variations de récits possibles et d'émotions subtiles. Non sans humour, ce qui n'est pas pour nous déplaire.

"Musique de tables" sera toujours en tournée la saison prochaine. Allez-y dès que vous verrez une représentation annoncée près de chez vous. Nous avons beaucoup aimé (doux euphémisme) ce spectacle. La réaction du public est d'aillleurs unanimes, quel que soit l'âge !

 

 

Le festival de la jeune création à Metz, est aussi le lieu de présentation de performance, comme ici, la déambulation performative "À travers les mailles" par la Compagnie Roland Furieux dans le cadre de sa résidence régionale de recherche à la Cité musicale-Metz, avec le soutien de l’École Supérieure d’Art de Lorraine.
Les professeurs de l’École Supérieure d’Art de Lorraine, Agnès Gorchkoff, Jean-Christophe Roelens et Marc Aufraise, poursuivent avec les étudiants de 2e année leur laboratoire de recherche autour de la performance. Une exposition-performance, pensée et composée par les étudiants.

Extrait filmé l’Espace Bernard-Marie Koltès / Théâtre du Saulcy.

 

 

 

Coup de projecteur sur la création théâtrale contemporaine en Tunisie

 

Nous profitons de la présence au festival de l'École de l'Acteur, l'école du Théâtre National tunisien pour porter un coup de projecteur en plusieurs volets autour de la création du théâtre contemporain en Tunisie aujourd'hui, revenir sur son histoire, entamer un dialogue  entre les générations et proposer un regard sur le théâtre en France aujourd'hui vu depuis la Tunisie.   

Pour commencer, nous traversons la Méditerranée pour rejoindre Tunis. Mer que nous ne sommes pas nous obligés, nous européens, de traverser à la mer, comme nous le précise notre premier invité : Fadhel Jaïbi. Auteur et metteur scène, il est une des figures majeurs du théâtre arabe contemporain et un des pionniers du théâtre indépendant tunisien.

Depuis quelques années, Fadhel Jaïbi dirige le Théâtre National Tunisien.

Il a a en outre crée au sein du Théâtre National Tunisien "L’École de l’Acteur", école dont sont issus notamment les interprètes de la pièce "Les enfants perdus" mise en scène par Aymen Mejri. Spectacle qui pour nous est un coup de coeur autant qu’un coup de poing au plexus. Pièce bouleversante et interprètes excellents sur laquelle nous reviendrons un peu plus tard.

 

Nous continuons notre exploration du jeune théâtre tunisien présent cette année au festival, en vous proposant un extrait de la pièce "Les enfants perdus", mise en scène par Aymen Mejri, présentée deux soirs de suite devant une salle comble par l'équipe sortante de l’Ecole de l’Acteur du Théâtre National Tunisien.

Spectacle qui pour nous est un véritable coup de coeur, autant qu’un coup de poing au plexus. Fable/conte d'anticipation sur la recherche de son identité... Dans un monde, un futur lointain (ou même très proche), cinq jeunes décident de faire partie des derniers Hommes libres de la terre. Ils recréent leur propre société afin de fuir le réel. Ils ne se connaissent pas mais ils savent qu’ensemble ils vont jouer. La seule règle est qu’ils devront accepter le fantasme d’enfance de l’autre en l’aidant à le réaliser.

Pièce bouleversante et interprètes excellents 
Citer les comédien.ne.s : Hamza Ouertatani, Imen Manaï, Imen Ghazouani, Mihoub Noureddine, Rached Errachdi ; et l’équipe artistique : scénographie, lumière et musique : Marwen Abouda / assistant à la mise en scène : Selim Ayari / costumes : Salah Barka

 


Rencontre avec Aymen Mejri, jeune metteur en scène montant, à juste raison, de la scène tunisienne et d'ailleurs. Issus de la scène hip hop, passionné de chorégraphie et de théâtre, il est aussi comédien, notamment dans les deux pièces les plus récentes de Fadhel Jaïbi, grande figure du théâtre arabe contemporain et actuel directeur du Théâtre National Tunisien

Au Festival Passages / Les Écoles de Passages 2018, Aymen Mejri présente sa création la plus récente "Les enfants perdus" co-écrite avec les comédien.ne.s issus de la promotion la plus récente de "L'École de l'Acteur", l'école du Théâtre National Tunisien.

Nous redisons ici notre enthousiasme quant à cette pièce, fond et forme, ainsi que pour les interprètes qui la porte avec une énergie quasi vitale.

 

 

Jeudi 7 juin 2018

 

 

Dernière rencontre, déjà, pour ce qui concerne l'équipe de szenik dans le cadre de cet excellent et stimulant festival. Nous vous invitons à faire la connaissance de Candice Picaud et Faustine Lancel, deux jeunes comédiennes et marionnettistes, anciennes élèves désormais de la 10e promotion de l’École Nationale Supérieure des Arts de la Marionnette à Charleville-Mézières.

 

Avec l'ensemble de la promotion, 13 jeunes artistes, sous la houlette de Bérangère Vantusso, ils ont monté "Le cercle de craie caucasien" de Brecht. D'après Brecht serait plus juste. Leur adaptation du texte, en le réactualisant et en le resituant dans un contexte plus contemporain demouvement sociaux et de luttes, en se posant ouvertement la question d'une adaptation de cette pièce aujourd'hui, et en lui donnant vie avec énergie, ils ont réussi leur pari.
Cette création marque une très belle entrée dans un après "école" pas toujours simple.

 

 

Après une tournée sur les scènes nationales, vient l'heure de la "dernière". Elle aura lieu ce samedi 9 juin 2018 dans le cadre du festival Les Écoles de Passages à Metz. Belle conclusion pour l'aventure de la promotion de l'ESNAM et pour le festival, riche en découvertes (peu de le dire !!!), en rencontres et en émotions.

 

 

C'est avec cette rencontre que s'achève déjà (malheureusement) notre séjour.

BIG UP et GRAND MERCI de la part de l'équipe de szenik à tou.te.s les artistes, à l'équipe du Festival Passages et aux bénévoles.

Merci pour ces presque trois jours intenses passés avec vous dans une ambiance si chaleureuse. Quel accueil de part de toutes et tous : THANX ! Nous regrettons de n'avoir pu rester plus longtemps, et vous souhaitons à toutes et à tous une belle clôture de festival et pour les artistes de très beaux nouveaux projets.


Nous serons attentifs à ces projets et à vos parcours qui ne font que commencer. À bientôt pour de nouveaux PASSAGES ET PARTAGES.

 

 

Voir les vidéos des entretiens et reportages en HD sur la chaîne YouTube de szenik

 

Voir la fiche du festival sur szenik

 

Voir le programme complet du Festival Les Écoles de Passages 2018

 

 

Entretiens, vidéos et textes : Jenny Lippmann et alain walther / szenik

 

 

Publié le : 10.06.2018 Mots clés : écoles de théâtre - festival les écoles de passages - metz - théâtre
Partager
Commentaires (0)
Aucun commentaire pour cet évènement pour le moment. Soyez le premier à poster votre avis.
Tous les commentaires sur ce spectacle
Connectez-vous pour participer aux commentaires

POLE-SUD

POLE-SUD

La newsletter bimensuelle

NL Inscription

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Szenik sur facebook

CLUB Szenik
szenik vous offre des invitations pour les spectacles suivants
Corine
Rock Pop Electro | Guebwiller | 9 novembre 2018
JAZZDOR / Das Kapital „Eisler Explosion“
Jazz | Strasbourg | 10 novembre 2018
J'ai des doutes
Théâtre | Mulhouse | 16 novembre 2018
HERBSTFESTSPIELE/Les musiciens du Louvre
Classique | Baden-Baden | 24 novembre 2018
Toutes les invitations