Informations pratiques

Festival de danse Steps 2018

Du 12 avril au 05 mai 2018
Plusieurs lieux

Grease, c’est has been, venez plutôt voir Steps !

Tac ! Tac ! Tac ! Vous entendez ce bruit ? Ce sont les pas de danseurs et chorégraphes uniques, qui s’apprêtent à mettre la Suisse sens-dessus-dessous dans les prochaines semaines. Le festival de danse Steps s’apprête en effet à fêter sa 16e édition en grande pompe, avec Sharon Eyal et Gai Behar, le Nederlands Dans Theater 2, la Belge Cindy Van Acker, Eric Gauthier, des étudiants en danse et beaucoup d’autres. L’ambiance va être à la motivation, la joie, propice aux histoires et à l’imagination, et n’attend plus que votre enthousiasme !

 

La danse, ce sont cinq petites lettres qui rapprochent les gens, des corps qui expriment sentiments et réflexions, et qui font battre les cœurs. Sur scène, que ce soit en groupe ou tout seul, les danseurs donnent de leur personne. Cela demande du courage, de la curiosité, de l’audace.

Cette année, le festival fête ses 30 ans et accueille des compagnies de premier plan et du monde entier, avec l’intention de couper le souffle aux spectateurs suisses, allemands et français. Ici, le maître-mot est courage. Car il en faut bien, quand on s’expose au regard d’une salle pleine. Est-ce pour autant une affaire de « seul contre tous » ? Non, car ce festival est synonyme de sentiment de communauté, d’enrichissement mutuel et de communication.

Le programme est bien rempli et nous évoque un printemps imminent : la compagnie Nederlands Dans Theater 2 est là pour présenter des chorégraphies d’Edward Clug, Sol Leon et Paul Lightfoot, entre autres ; dans Beytna, le Libanais Omar Rajeh invite à un festin interculturel ; Jeon Misook et sa création Bow, c’est une vision bluffante de la Corée du Sud qui nous attend ; Serge Aimé Coulibaly présente trois chorégraphies avec sa compagnie Faso Danse Théâtre ; Crystal Pite a choisi d’analyser le travail émotionnel fait après la mort d’un enfant ; les étudiants de la Manufacture Lausanne et de la Zürcher Hochschule der Künste présentent un spectacle commun et amènent avec eux un vent de fraîcheur. On a rarement eu autant de mal à faire un choix ! C’est comme avec une boîte de chocolat : il faut tenter, expérimenter, profiter. Vous êtes de la partie ? Nous, on n’en peut plus d’attendre !

 

 Invitations offertes aux membres du CLUB SZENIK pour : 
SPEECHLESS VOICES de Cindy van Acker,  le 21 avril à 20h à la Kaserne de Bâle 

Mots clés : danse - festival
La sélection szenik
Noetic / Icon

de Göteborgs Operans Danskompani / Eastman, les 12.4 19H00 & 13 + 14.4 19H30 Theater Winterthur

Le chorégraphe belge Sidi Larbi Cherkaoui se joint au sculpteur Antony Gormley pour observer l’être humain, avec l’utilisation de divers matériaux, comme l’argile. Dans une première partie, il travaille la pensée et ses cheminements, part sur ses traces, tente de donner forme à l’insaisissable. Dans une seconde partie, on observe à la loupe le poids de l’être humain : combien pèsent nos os, nos souvenirs, nos émotions ? Photo : Mats Bäcker

Stream

de Gauthier Dance // Dance Company Theaterhaus Stuttgart, les 13.4 20H00 Kaserne Basel, 16 + 17.4 19H30 Theater Winterthur, 20.4 20H00 Gessnerallee Zürich, 3.5 19H30 Stadttheater Schaffhausen

Cette compagnie a créé 6 chorégraphies différentes (six !!!) pour le festival. Ça vous laisse bouche bée ? C’est compréhensible, car Eric Gauthier, directeur de l’ensemble et chorégraphe, a pour intention de faire briller les yeux du public, de lui offrir et transmettre tout son amour de la danse, de montrer tout ce que la danse signifie pour lui en énergie et en puissance, et d’allumer une étincelle dans le cœur de chaque spectateur. On veut bien prendre le pari ! Photo : Regina Brocke

Everyness

de Wang / Ramirez, les 27.4 20H00 Burghof Lörrach, 29.4 18H00 + 30.4 20H00 Gessnerallee Zürich, 3.5 20H00 Dampfzentrale Bern

Honji Wang et Sébastien Ramirez débordent d’imagination. Dans Everyness, ils abordent en dansant les thèmes de vivre ensemble et de lien entre deux êtres, à travers le hip-hop, l’art… et une balle blanche volante. Attention, ici se cache un excès de douceur, de sensibilité et d’esthétique, à vous en donner le tournis. Bref, il faut y aller ! Photo : Denis Kooné Kuhnert

The Enormous Room

de Stopgap Dance Company, les 2+3.5 20H00 Gessnerallee Zürich, 5.5 20H00 Dampfzentrale Bern

Après la mort de sa femme, un homme s’enferme dans son appartement et se ferme à toute perspective d’avenir. Le futur ne l’atteindra pas, même pas en entrant par la fenêtre ouverte. L’homme s’est retiré dans le passé et vit avec ses souvenirs et les fantômes des disparus. Ici, chaque danseur porte au creux de sa main ce cœur sensible, et raconte une histoire. Une histoire impeccablement présentée, à l’atmosphère poétique, et qui touchera chacun d’entre nous. Photo : Chris Parkus

Vous aimerez aussi
CLUB Szenik
szenik vous offre des invitations pour les spectacles suivants
Pelléas et Mélisande
Classique | Freiburg | 30 mai 2019
LE PRINTEMPS DU TANGO/Soirée d'ouverture
Danse | Mulhouse | 6 juin 2019
Cats on Trees
Rock Pop Electro | Meisenthal | 7 juin 2019
LE PRINTEMPS DU TANGO/Grand bal Tango
Danse | Mulhouse | 9 juin 2019
LA MAGNIFIQUE SOCIETY / 1 PASS 3J
Rock Pop Electro | Reims | 13 juin 2019
La princesse arabe
Classique | Mulhouse | 18 juin 2019
Abonnement Famille à l'OPS
Classique | Strasbourg | 19 décembre 2019
Toutes les invitations

TNS 2019 - Les Palmiers sauvages

TNS 2019 - Les Palmiers sauvages

La newsletter bimensuelle

NL Inscription

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer