Informations pratiques

Toutes les dates et lieux de représentation

Tous les spectacles à :
Bruxelles - Palais de la Monnaie
www.lamonnaie.be
Renseignements : +32 (0)2 229 12 11
Comment s'y rendre ?

Il Prigioniero & Das Gehege

L. Dallapiccola, W. Rihm, A. Breth
Du 16 au 27 janvier 2018 | 7 rep. | Bruxelles | Palais de la Monnaie

De l’espoir à la trahison

A l’opéra La Monnaie, la metteuse en scène allemande Andrea Breth se penche sur des lueurs d’espoir trop vite éteintes dans l’océan d’une souffrance impitoyable. Avec Il Prigioniero, de Luigi Dallapiccola et Das Gehege, de Wolfgang Rihm, elle voue chaque espoir de happy end à la destruction. Ajoutez à cela la présence de Georg Nigl, et on peut dire que c’est une soirée forte en sensations qui s’annonce !

 

Voilà deux opéras modernes, dont la cruauté n’a rien à envier aux grands classiques.

Dans Il Prigioniero, joué pour la première fois en 1949, on assise à l’histoire d’un prisonnier dont seule la mère vient lui rendre visite dans sa cellule. Mais son geôlier fait naître en lui l’espoir d’une libération proche, lui qui traverse sa détention avec des souffrances atroces. Quand l’occasion de s’échapper se présente, le prisonnier s’enfuit de sa cellule… pour retomber dans les bras de son geôlier, qui finit par le livrer. C’est Georg Nigl, un impressionnant baryton célébré dans le monde entier, qui chante ici le rôle du prisonnier en souffrance et qui va, à coup sûr, nous donner les larmes aux yeux.

Das Gehege, du compositeur Wolfgang Rihm, originaire de Karlsruhe, est né en 2005. Cette œuvre parle d’une femme conquise par la beauté d’un aigle emprisonné. Ne pouvant lui résister, elle le libère et le défie de s’approcher. Mais quand il s’exécute, elle ne voit qu’un être d’un âge avancé, et se saisit alors d’une arme…

Du drame pur, des êtres qui souffrent la passion, quelques lueurs d’espoir, c’est bien de cela dont sont fait les opéras. N’est-ce pas ?

 

Franck Ollu, Direction musicale

Andrea Breth, Mise en scène

Il Prigioniero

Angeles Blancas Gulin, la madre

Georg Nigl, Il Prigoniero

John Graham-Hall, Il Carceriere, Il Grande Inquisitore

Julian Hubbard, primo Sacerdote

Guillaume Antoine, secondo Sacerdote

Das Gehege

Angeles Blancas Gulin, la femme

Orchestre symphonique et choeur de La Monnaie

 

Une production de La Monnaie

Une coproduction de l’Opéra de Stuttgart

 

Photo de Georg Nigl (copyright Anita Schmid)

Mots clés : création - La Monnaie - opéra
Commentaires (0)
Aucun commentaire pour cet évènement pour le moment. Soyez le premier à poster votre avis.
Tous les commentaires sur ce spectacle
Connectez-vous pour participer aux commentaires

La newsletter bimensuelle

NL Inscription

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Szenik sur facebook

CLUB Szenik
szenik vous offre des invitations pour les spectacles suivants
La Nébuleuse
Théâtre | Strasbourg | 27 janvier 2018
Lune jaune, la ballade de Leila et Lee
Théâtre | Colmar | 29 janvier 2018
Manu Katché
Jazz | Lörrach | 31 janvier 2018
La Vase
Théâtre | Strasbourg | 31 janvier 2018
Chaplin
Danse | Mulhouse | 3 février 2018
Belle & Sebastian
Rock Pop Electro | Strasbourg | 6 février 2018
Πόλις (Pólis)
Danse | Strasbourg | 6 février 2018
MOMIX / Frusques
Danse | Kingersheim | 7 février 2018
La dernière bande
Théâtre | Strasbourg | 8 février 2018
Toutes les invitations