Informations pratiques

2h40

Toutes les dates et lieux de représentation

Tous les spectacles à :
Strasbourg - TNS
www.tns.fr
Renseignements : +33 (0) 3 88 24 88 24
Comment s'y rendre ?

Jan Karski (Mon nom est une fiction)

Y. Haenel / A. Nauzyciel
Du 01 au 11 juin 2016 | 11 rep. | Strasbourg | TNS

Paroles

Arthur Nauzyciel s’empare du livre de Yannick Haenel et, à partir de la personne de Jan Karski, témoin majeur du génocide juif, pose la question du théâtre, de la fiction et de la transmission.

En 1942, le résistant Jan Karski est chargé de fournir au gouvernement polonais en exil à Londres des comptes-rendus sur la situation en Pologne. Rare témoin oculaire de la vie dans le ghetto de Varsovie et du camp de Bełżec, il témoigne du sort des juifs et tente d’y sensibiliser les Alliés. Émigré aux Etats-Unis après la guerre, il témoigne à nouveau de ce qu’il a vu dans un livre puis, 40 ans plus tard, dans le film Shoah  de Claude Lanzmann.
Arthur Nauzyciel s’appuie ici sur le livre de Yannick Haenel, Jan Karski, construit en 3 parties : le témoignage de Shoah, celui de son livre, et une partie fictionnelle dans laquelle le romancier imagine un Jan Karski ployant sous le poids du silence et de son échec à sauver les Juifs. Un livre qui avait fait polémique à sa sortie, notamment pour sa 3e partie, critiquée pour son manque de véracité historique notamment par Lanzmann et l’historienne Annette Wievorka.
La question que pose le livre et le spectacle est celle de la parole et de sa défaite. Dans la première et la 3e partie, un comédien seul en scène s’adresse frontalement et directement au spectateur. D’abord le narrateur joué par Nauzyciel lui-même, qui mène le récit à la 3e personne, puis par Laurent Poitrenaux qui incarne le personnage de Karski vu par Yannick Haenel.
La question de la parole et de la représentation au cœur de ce spectacle comme du livre, dont il se veut la 4e partie. Pas la représentation de la Shoah mais celle de son récit, et la possibilité de faire du théâtre et de la fiction un moyen de transmission pour une génération, moyen que la précédente, Claude Lanzmann en tête, a toujours refusé. (S.D.)

Photo : Frédéric Nauzyciel

Commentaires (0)
Aucun commentaire pour cet évènement pour le moment. Soyez le premier à poster votre avis.
Tous les commentaires sur ce spectacle
Connectez-vous pour participer aux commentaires

Inscription à la newsletter

Ce mois-ci sur szenik

CLUB Szenik
szenik vous offre des invitations pour les spectacles suivants
Infinita
Théâtre | Karlsruhe | 18 décembre 2016
Robin Hood
Danse | Basel | 26 décembre 2016
Rentrer au volcan
Théâtre | Basel | 6 janvier 2017

Szenik sur facebook