Informations pratiques

Parcours performatif
Entrée toutes les 20 minutes
Durée : 60min

Toutes les dates et lieux de représentation

Tous les spectacles à :
Basel - Kaserne
www.kaserne-basel.ch
Comment s'y rendre ?

Forever Yours

SAVOY
Du 26 au 28 mai 2016 | 3 rep. | Basel | Kaserne

Reflets

Qui est l’original et qui est la copie ? La compagnie SAVOY lance le spectateur à la recherche de la vérité sans fard, par le biais d’un parcours performance.

L’entrée au club de Forever Yours  n’est accessible que sur carte d’identité. Goldjadkin ne devrait pas tarder à faire son apparition, mais tout le monde n’aura pas l’occasion de le voir. Certains seront largués dans le monde sinueux des coulisses de la scène, là-même où des rencontres et des scénographies oniriques font naître l’histoire du Double. L’aventure s’ouvre sur les propos d’un Autre, dont l’histoire se superpose progressivement à l’expérience du spectateur. Forever Yours  évoque la narration du protagoniste dans le roman de Dostoïevski Le Double. Elle apparaît dans cette pièce comme parallèle à notre monde numérique et à notre comportement sur la toile, entre projection de soi, soif d’aventure et paranoïa.

Forever Yours  est né du label SAVOY. Dominic Huber, le « David Copperfield de l’espace théâtral » (selon le journal suisse Tagesanzeiger), est connu pour ses installations scéniques praticables et hyperréalistes (comme dans Situation Rooms  de Rimini Protokoll ou Warten auf die Barbaren). Avec SAVOY et son réseau d’artistes, il continue de déplacer et renverser la réalité par le théâtre.

Pour en savoir plus

 

Commentaires (0)
Aucun commentaire pour cet évènement pour le moment. Soyez le premier à poster votre avis.
Tous les commentaires sur ce spectacle
Connectez-vous pour participer aux commentaires

Inscription à la newsletter

Ce mois-ci sur szenik

CLUB Szenik
szenik vous offre des invitations pour les spectacles suivants
Infinita
Théâtre | Karlsruhe | 18 décembre 2016
Robin Hood
Danse | Basel | 26 décembre 2016
Rentrer au volcan
Théâtre | Basel | 6 janvier 2017

Szenik sur facebook