Informations pratiques

Toutes les dates et lieux de représentation

Tous les spectacles à :
Freiburg - Swamp
www.swamp-club-freiburg.de
Renseignements : +49 (0) 761 796849
Comment s'y rendre ?

The Feather

| 20:00 | Freiburg | Swamp

Léger comme une plume

Avec The Feather, le talentueux Belge Thomas Médard interprète des chansons pop légères comme des plumes, qui invitent à la rêverie.

La pop du quatuor belge a la légèreté et la délicatesse d’une plume. Certains connaissent peut-être le chanteur Thomas Médard comme membre du groupe Dan San. Le premier album de The Feather, Invisible (paru en septembre 2013), présente douze titres tout en douceur, fignolés avec amour. Les chansons invitent à la réflexion et au rêve. La chanson-phare de l'album, qui dure huit minutes, en est un exemple. Les instruments introduisent une pièce mélancolique qui prend petit à petit de l'ampleur jusqu’à ce que la voix tranquille de Médard, venue se poser sur les sons de la guitare, emporte l'auditeur sur ses ailes. Dans le dansant Here and now (I’m not there), Médard chante un amour perdu. Un titre à écouter par jour de pluie, calfeutré chez soi : l'entrain des motifs de guitare et l'optimisme du xylophone sont de ceux qui transforment la mélancolie en bien-être. Invisible est un album solo parfaitement maîtrisé, où le chanteur a tenu à jouer tous les instruments (ou presque) pour ne surtout rien trahir des intentions de compositions. Mais surtout, un album à l’ouvrage délicat… léger comme une plume on disait ! (T.N.)

Photo © Gilles Dewalque

Mots clés : Pop
Bonus

The Feather sur soundcloud

Commentaires (0)
Aucun commentaire pour cet évènement pour le moment. Soyez le premier à poster votre avis.
Tous les commentaires sur ce spectacle
Connectez-vous pour participer aux commentaires

Inscription à la newsletter

Ce mois-ci sur szenik

CLUB Szenik
szenik vous offre des invitations pour les spectacles suivants
Infinita
Théâtre | Karlsruhe | 18 décembre 2016
Robin Hood
Danse | Basel | 26 décembre 2016
Rentrer au volcan
Théâtre | Basel | 6 janvier 2017

Szenik sur facebook