Informations pratiques

 

 

Toutes les dates et lieux de représentation

Tous les spectacles à :
Freiburg - E-Werk
www.ewerk-freiburg.de
Renseignements : +49 (0) 761 20 75 70
Comment s'y rendre ?

Brad Mehldau

| 20:00 | Freiburg | E-Werk

Electrique et éclectique

Pink Floyd, Herbie Hancock et Beethoven ont fait un enfant. Si, si. Cet enfant terrible s’appelle Brad Mehldau, génie du piano jazz électrique et éclectique.

Il se murmure dans les rues de Strasbourg que ce concert serait l’événement de ce début d’année. Lorsqu’on se penche sur la carrière de Brad Mehdlau, pianiste émérite de jazz, il semblerait que cette affirmation se confirme. C’est à l’âge de 6 ans que le petit Brad se met au piano, qu’il finira par maîtriser à la perfection avant d’intégrer à 18 ans un cursus de composition. Dès lors, le jazz s’inscrit comme une évidence nourrie par un intérêt grandissant pour le rythme. La formation d’un quartet, puis d’un trio, le mènera sur les chemins de l’Europe qui acclame toujours un peu plus son audace. Le voilà connu et reconnu et n’hésitant jamais à brouiller les pistes en s’attaquant au répertoire rock, quitte parfois à dérouter son public, mais qu’importe. L’expérimentation prime. Lui qui a repris Radiohead, Björk ou Nick Drake, s’attaque sans vergogne aux classiques de la pop culture. Brad Mehldau vit bien ancré dans son temps en citant régulièrement des séries – il apprécie, à l’écran comme dans la musique, lorsque la frontière entre réel et fiction s’entrechoque –, en s’adaptant à l’ère numérique. Qu’il soit en piano solo, en trio acoustique ou en duo électrique (notamment avec le batteur Mark Guiliana) il recherche les confrontations musicales. Prônant l’ouverture autant dans son travail qu’à travers ses propres écoutes, Brad Mehldau est un homme éclectique à voir sur scène pour ses interprétations et improvisations électriques. (C.B.)

Mots clés : Brad Mehldau - Piano
Commentaires (1)
Thomas Sedlmayr, le 01.02.15 14:49 :
Keine Blumen?
Vor vollbesetztem Auditorium im Straßburger Cité de la Musique hämmerte BM seine rhythmischen Cluster - kontrapunktisch und präzise wie gewohnt - in die Steinway-Tasten, nur seltener als früher von melodischen Motiven unterbrochen, wie bei einer dudelsackinspirierten Musette oder der Bob-Dylan-Adaptation Don'tthinktwiceit'salright. Don't play twice... das ist das Verlässliche an BM ... shift happens. Allerdings scheint BM eine Laus über die Leber gelaufen zu sein, es überwogen bei weitem die elegischen Stimmungen, BMs entrückt-gequälter Gesichtsausdruck ließ einmal mehr vermuten, dass er an Magenschmerzen litt. Er richtete kein Wort an das lechzende Publikum und spielte - trotz hartnäckig-frenetischen Beifalls inklusive eines kurzen Encore 10 Minuten kürzer als angekündigt. Ob ihn der knarzende Klavierhocker inkommodiert hat... oder blumenwerfende Fans? Oder hatte er zuvor zu reichlich Gänsestopfleber gekostet?
Tous les commentaires sur ce spectacle
Connectez-vous pour participer aux commentaires

Inscription à la newsletter

Ce mois-ci sur szenik

CLUB Szenik
szenik vous offre des invitations pour les spectacles suivants
Arno
Rock Pop Electro | Metz | 13 décembre 2016
Clean City
Théâtre | Strasbourg | 15 décembre 2016
Infinita
Théâtre | Karlsruhe | 18 décembre 2016

Szenik sur facebook