Politik im Freien Theater

Du 13 au 23 novembre 2014
Theater Freiburg, E-Werk, Theater im Marienbad

Au plus près de l’actualité

Le festival de théâtre de Freiburg interroge la place du politique sur la scène et explore des sujets éclectiques : du développement urbain au culte de la beauté.

De la politique au théâtre ? Une évidence et une nécessité pour les uns, un rebut des années 70 pour les autres. Passionnant et dense, le programme de cette 9e édition du festival Politik im Freien Theater (littéralement Politique et compagnies de théâtre indépendantes), qui se tiendra pour la première fois à Freiburg, prouve à quel point cette démarche reste d’actualité. Le thème de cette année est Liberté, et le jury a sélectionné 15 spectacles – parmi 250 productions – qui lui semblaient éclairer cette question. Voici notre sélection.

Photo : Esso Häuser Echo © Rasande Tyskar

La sélection szenik
Esso Häuser Echo – Ein Nachruf

13.11, 18:30, devant le théâtre + 14.11, 21:00, E-Werk
Dans sa performance, Sylvi Kretschmar dénonce la démolition des anciens bâtiments Esso à Hamburg et l’éviction des habitants. Armées de mégaphones, les dix actrices incarnent la résistance politique à cette forme de développement urbain, et ouvrent le débat sur la gentrification des centre-villes. (Photo © Rasande Tyskar)
Critique de nachtkritik.de (DE)

More than naked

21.11, 21:30 + 22.11, 21:30, Theater Freiburg
Quelle image avons-nous de notre corps, en ces temps marqués par le culte de la beauté et de la chirurgie esthétique ? C’est ce que veulent savoir les vingt danseurs qui font trembler, sursauter et danser leurs corps dénudés aux sons de l’électro-pop de la DJette Doris Uhlich. Une performance qui ne secoue pas seulement la chair, mais aussi les conventions qui la restreignent. (Photo © Andrea Salzmann)
Le site de Doris Uhlich
Une critique de More Than naked sur profil.at (DE)

Unsere Geheimnisse

19.11 + 20.11, 20:00, Theater Freiburg
Dans ce drame musical, Belá Pintér pose la question de la liberté, individuelle, collective, intellectuelle et politique… Dans une salle de danse à Budapest pendant la guerre froide, un musicien, chercheur spécialisé en musique populaire, tombe amoureux d’une fillette de 7 ans. Très vite, la police secrète en est informée et utilise ce savoir à ses propres fins. (Foto © Zsolt Puskel)
Interview avec le réalisateur Belá Pintér (DE)

À voir également sur szenik

Voir aussi nos articles et vidéos pour 
Sfumato de Rachid Ouramdane, les 13 et 14.11 au Theater Freiburg
Ceci n’est pas de Dries Verhoeven, du 20 au 27.11 devant le Bertoldsbrunnen

Inscription à la newsletter

Ce mois-ci sur szenik

CLUB Szenik
szenik vous offre des invitations pour les spectacles suivants
Infinita
Théâtre | Karlsruhe | 18 décembre 2016
Robin Hood
Danse | Basel | 26 décembre 2016
Rentrer au volcan
Théâtre | Basel | 6 janvier 2017

Szenik sur facebook