Informations pratiques

Été cour été jardin

Du 11 juillet au 14 août 2014
Taps Scala et Taps Gare-Laiterie, Strasbourg

Des mots et des notes

C’est désormais un rendez-vous incontournable : le festival Été cour été jardin signe l’arrivée des beaux jours à Strasbourg. Pendant deux mois, place à la redécouverte du spectacle vivant sous ses formes musicales et théâtrales.

Pour les scènes des Taps strasbourgeois, l’arrivée de l’été ne rime pas avec un farniente bien mérité mais au contraire, annonce une joyeuse saison célébrant les créations locales et les arts vivants sous leurs formes diverses. Tout au long des mois de juillet et d’août, les planches du Taps Scala et du Taps Gare-Laiterie sont le lieu de rencontres entre pratiques musicales et théâtrales, faisant se croiser sous le signe de l’éclectisme innovations scéniques et classiques revisités.
Côté notes, le festival ne manque pas de panache avec au programme récital romantique, cabaret, concert rock-folk et chants traditionnels. Côté mots, la part belle est faite aux spectacles jeune public et aux lectures musicales créées spécialement pour le festival Été cour été jardin. N’oubliez pas de passer à la Boutique Culture place de la Cathédrale réservez votre billets : tous les spectacles sont gratuits ! (C.T.)

Illustration © Kathleen Rousset

Pour en savoir plus
Le programme du festival Été cour été jardin
Portrait du festival et retour sur la saison 2013 par Rue89 Strasbourg

À voir également sur Szenik: Grand March, concert le 18.07 au Taps Scala

La sélection szenik
Une saison en enfer

29.07, 20:30, Taps Scala
C’est après le « drame de Bruxelles » qui le sépare de Verlaine en 1873 que Rimbaud écrit frénétiquement à 19 ans son recueil Une saison en enfer. Désillusions, révoltes, litanies païennes hallucinées, Alain Moussay s’empare des thématiques du volume fondateur pour la modernité et déclame ces vers brûlants accompagné musicalement par les percussions de Manu Wandji et le clavier de Michel Carras. Un oratorio profane qui révèle toute la force de la prose poétique rimbaldienne.
Photo © François Duffait

Tikatika

01.08, 20:30, Taps Scala
Alliant musiques d’hier et d’aujourd’hui, TikaTika est le nom de code d’un projet mélodique puisant aux quatre coins du monde des inspirations épicées et métissées. Les compositions de Simon Pomarat et Matthieu Mary nous entraînent dans un voyage imaginaire aux rythmes d’instruments ancestraux et d’outils fabriqués de toute pièce, enrichi du travail de video-mapping entrepris par Jérémie Bellot. Techniques numériques et sonorités primitives : voilà la recette énergétique de TikaTika.
[Vidéo] TikaTika joue Ketchak en live

Un duo insolite

06.08, 20:30, Taps Scala
Parfois les plus belles rencontres sont aussi les plus inattendues. L’accordéoniste Elodie Soulard et la violoncelliste Olivia Gay confrontent les sonorités multiples de leurs instruments le temps d’un concert riches en surprises et découvertes. De l’époque baroque à nos jours, des pièces de Schumann aux tangos de Piazzolla, le répertoire brossé est large, laissant à chaque instrument la possibilité de dévoiler toute sa majesté dans un jeu de couleurs musicales complémentaires.
Photo © François Sechet

C’est pour ma pomme

14.08, 14:30 et 17:00, Taps Gare-Laiterie
« Rien ne se perd tout se transforme ! », affirmait Lavoisier. Prenant appui sur la célèbre sentence, la compagnie Les Zanimos imagine un spectacle de marionnettes écologique et rafraîchissant. Un vieux monsieur reçoit la visite de sa famille venue lui prêter main forte pour l’entretien de son verdoyant jardin. Lui qui ne se lasse jamais des métamorphoses de ses plantations tentera d’expliquer à ses descendants toute l’importance du respect de la nature. Un spectacle poétique et réjouissant, visible à partir de 5 ans.
[Vidéo] Un extrait du spectacle

Inscription à la newsletter

Ce mois-ci sur szenik

CLUB Szenik
szenik vous offre des invitations pour les spectacles suivants
Paradis Lapsus
Théâtre | Strasbourg | 11 décembre 2016
Infinita
Théâtre | Karlsruhe | 18 décembre 2016
Robin Hood
Danse | Basel | 26 décembre 2016

Szenik sur facebook