Informations pratiques

Toutes les dates et lieux de représentation

Tous les spectacles à :
Guebwiller - Les Dominicains de Haute-Alsace
www.les-dominicains.com
Renseignements : +33 (0) 3 89 62 21 82
Comment s'y rendre ?

Nina Rajarani

| 21:00 | Guebwiller | Les Dominicains de Haute-Alsace

Le corps et l’esprit

Dans le cadre d’une soirée que les Dominicains consacrent à la Route de la soie, Nina Rajarani donne un récital de Bharata Natyam et invite à découvrir cette danse sacrée du Sud de l’Inde. 

Des sept styles de danse classique indienne*, on dit que le Bharata Natyam est le plus ancien et le plus pur, et qu’il serait à l’origine de tous les autres. Pratiqué dans le Tamil Nadu, il trouve son origine dans le Natyashastra, texte sacré attribué au sage Bharata Muni (ce pourrait être l’origine de son nom), rédigé entre le 1er siècle avant JC et le 3e siècle après JC, dédié au théâtre, à la poésie, à la musique et à la danse et souvent considéré comme le 5e Veda (ensemble de textes sacrés hindous).
Presque disparu pendant la période coloniale, où les autorités anglaises considèrent les danseuses, attachées aux temples, comme des prostituées, le Bharata Natyam renaît au début du XXe siècle. S’il est aujourd’hui une discipline artistique pratiquée et enseignée dans le monde entier, il n’en demeure pas moins une danse sacrée. Le Bharata Natyam est considéré comme un yoga, c’est-à-dire un moyen d’atteindre l’au-delà. Alliant des éléments purement techniques et des parties expressives (dévotionnelles ou relatant des épisodes de la mythologie hindoue), la maîtrise du corps qu’il requiert et le dialogue qu’il instaure avec le divin permettent de s’arracher à la condition terrestre. Dès lors, un récital de Bharata Natyam, à travers les danses et les éléments qui traditionnellement le composent, devient une expérience esthétique autant que mystique.

Le récital sera précédé d'une conférence de Christian Ledoux sur les codes du Bharata Natyam, et suivie d'un concert de l'ensemble Chemirani. Les musiciens iraniens invitent pour l'occasion Prabhu Edouard, joueur de tablas (instrument de percussion de l'Inde du Nord), bouclant ainsi la boucle et transformant le cloître des Dominicains en un caravansérail, quelque part sur la route de la soie… (S.D.)

* Les styles varient selon les régions du sous-continent 

Programme de la soirée
19h : Dîner-conférence sur les codes du Bharata Natyam
21h : Nina Rajarani
22h30 : L’ensemble Chemirani (Iran) et Prabhu Edouard / Création numérique du Centre AudioVisuel des Dominicains de Haute-Alsace 

Toutes les infos sur la soirée sur le site des Domincains de Haute-Alsace

Pour en savoir plus

BONUS
Solo de Nina Rajarani

 

Commentaires (0)
Aucun commentaire pour cet évènement pour le moment. Soyez le premier à poster votre avis.
Tous les commentaires sur ce spectacle
Connectez-vous pour participer aux commentaires

Inscription à la newsletter

Ce mois-ci sur szenik

CLUB Szenik
szenik vous offre des invitations pour les spectacles suivants
Infinita
Théâtre | Karlsruhe | 18 décembre 2016
Robin Hood
Danse | Basel | 26 décembre 2016
Rentrer au volcan
Théâtre | Basel | 6 janvier 2017

Szenik sur facebook