Informations pratiques

Toutes les dates et lieux de représentation

Tous les spectacles à :
Kehl - La Cita
Comment s'y rendre ?

Moi, par contre, je suis pour

Johannes Kirchberg
| 20:00 | Kehl | La Cita

Nimby

Avec son piano-cabaret politiquement incorrect, le satiriste, poète et pianiste leipzigeois Johannes Kirchberg chante les petits et les grands travers de la nature humaine.

Difficile de ne pas penser à Georg Kreisler quand Johannes Kirchberg, au piano, récite ses textes pleins de finesse dans un mélodieux Sprechgesang. Mais sa langue ne rappelle en rien l’Autriche, elle présente plutôt des intonations saxonnes. Beaucoup d’aspects cependant, dans la manière dont ce Leipzigeois d’origine s’attaque aux côtés petits-bourgeois cachés de ses contemporains, rappellent le grand chansonnier satirique viennois. « Moi, par contre, je suis pour », chante-t-il, décrivant les grands et les petits travers de la nature humaine. Il reste impassible en ironisant sur la mentalité Nimby (not in my backyard, pas dans mon arrière-cour) et procède en commentateur clairvoyant mais bienveillant qu’accompagne un jeu de piano plein de légèreté. Ce chansonnier cabarettiste, diplômé du conservatoire Franz Liszt de Weimar à l’époque de la réunification, fait le ménage dans des préjugés qui ont la vie dure – sur les femmes, le bonheur, l’argent notamment. Un buste de Karl Marx, affublé de lunettes et d’un nez de clown, est installé sur le piano et l’assiste dans le déroulement alerte de ses pensées. (ewe)

Mots clés : Cabaret
Bonus

Johannes Kirchberg et son groupe interprètent Soviel ist klar 

Commentaires (0)
Aucun commentaire pour cet évènement pour le moment. Soyez le premier à poster votre avis.
Tous les commentaires sur ce spectacle
Connectez-vous pour participer aux commentaires

Inscription à la newsletter

Ce mois-ci sur szenik

CLUB Szenik
szenik vous offre des invitations pour les spectacles suivants
Arno
Rock Pop Electro | Metz | 13 décembre 2016
Infinita
Théâtre | Karlsruhe | 18 décembre 2016
Robin Hood
Danse | Basel | 26 décembre 2016

Szenik sur facebook