Grandeur de la musique populaire

OPS
27 mars 2014 | 28 mars 2014 | Strasbourg | Palais de la Musique et des Congrès

La contrainte magnifiée

La commande conduit parfois à des œuvres magnifiques : démonstration avec l'Orchestre Philharmonique de Strasbourg, sous la direction de Marko Letonja, et des œuvres de Satie, Chostakovitch, Maïakovski et Gruber.

Il est toujours étonnant de constater à quel point les artistes ont cette capacité à fixer le cadre – y compris contraignant – pour s’en extraire et libérer leurs œuvres. C’est le cas notamment d’Erik Satie, avec la partition qu’il compose pour les ballets russes de Serge Diaghilev, Parade. Cette commande lui permet d’aller au bout de ses idées, mais aussi de poser les bases, avec le livret de Jean Cocteau et les décors monumentaux de Picasso, du “sur-réalisme”, tel que le formule en temps réel le grand Apollinaire lui-même. Il en va de même pour Dimitri Chostakovitch, qui part de textes de Maïakovski à la gloire de Lénine pour créer une Symphonie n°6 en si mineur d’une grande modernité évocatrice. Et que dire de Bernard Herrmann, le compositeur attitré d’Alfred Hitchcock, qui n’“habille” pas les images de Vertigo (« Sueurs froides »), mais les magnifie et les porte au point de les inscrire définitivement dans la mémoire collective ? (E.A.)

Photo : Vertigo d'Alfred Hitchcock

Commentaires (0)
Aucun commentaire pour cet évènement pour le moment. Soyez le premier à poster votre avis.
Tous les commentaires sur ce spectacle
Connectez-vous pour participer aux commentaires

Inscription à la newsletter

Ce mois-ci sur szenik

CLUB Szenik
szenik vous offre des invitations pour les spectacles suivants
Paradis Lapsus
Théâtre | Strasbourg | 11 décembre 2016
Infinita
Théâtre | Karlsruhe | 18 décembre 2016
Robin Hood
Danse | Basel | 26 décembre 2016

Szenik sur facebook